La référence des professionnels
des communications et du design

Moins de subventions pour les magazines

La ministre du Patrimoine canadien, Sheila Copps, a coupé de moitié le Fonds du Canada pour les magazines, ce qui suscite les critiques de l'industrie de l'édition. Ottawa estime qu'après avoir bénéficié pendant trois ans de subventions "exceptionnelles", l'industrie des magazines évolue désormais dans un "environnement dynamique" et fait preuve d'une "croissance saine".

Le Fonds, que le gouvernement libéral a instauré en 1999 après avoir accru l'accès des magazines américains au marché canadien, verra son financement réduit à 16 millions$, alors qu'il était de 32,6 millions$ l'an dernier, indique la Presse Canadienne. Au total, les subventions versées à l'industrie du magazine atteindront 61,4 millions$ en 2005-2006, soit une baisse de 21% par rapport aux 78,1 millions$ dépensés en 2002-2003.

"Cette année, le gouvernement fédéral aura réduit de 40% son investissement dans le secteur des magazines", a déploré à la Presse Canadienne Mark Jamison, président de l'Association canadienne des éditeurs de magazines.

En 2001-2002, le magazine 7 Jours, de Quebecor, a reçu la plus importante subvention d'Ottawa parmi les publications francophones, avec 550 000$. Au Canada anglais, c'est Macleans, de Rogers, qui a touché le plus, soit 1,1 million$. Durant la même période, Quebecor a reçu 1,8 million$ du programme fédéral, Transcontinental 1,9 million$, et Rogers 3,7 millions$.

comments powered by Disqus