La référence des professionnels
des communications et du design

TVA met ses vendeurs en lock-out

[Modifié] La direction de la chaîne TVA a décrété un lock-out de ses représentants aux ventes publicitaires locales de Montréal. Ceux-ci étaient en grève depuis jeudi dernier, et ils ont rejeté mardi soir la dernière offre patronale, indique le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ).

Le mode de rémunération est au cœur du litige entre le télédiffuseur et ses représentants aux ventes locales. La direction de TVA propose de faire plafonner la rémunération à partir d'une masse salariale globale, indique le syndicat. Réal Lebœuf, président d'une division du SCFP, explique: "Les représentants publicitaires n'acceptent pas de voir le pourcentage de leur commission baisser alors que leurs ventes augmentent", dit-il. Selon le syndicat, ce mode de rémunération ferait non seulement plafonner le salaire des représentants, mais il pourrait signifier pour plusieurs un taux décroissant des commissions versées.

La convention collective entre TVA et les représentants aux ventes est expirée depuis août 2002. Les négociations ont commencé en décembre et se sont poursuivies depuis janvier en présence d'un médiateur.

comments powered by Disqus