La référence des professionnels
des communications et du design

TVA, TQS et Astral unis contre le PDD

Les télédiffuseurs privés TVA, TQS et Astral Media ont demandé au Fonds canadien de télévision de revoir son Programme de droits de diffusion (PDD), qui, selon eux, les pénalise lourdement. Le PDD a été dévoilé le 14 avril dernier.

Il proposent la création d'une enveloppe spéciale de 8 millions$ pour aider à financer leurs émissions francophones qui ont été rejetées du PDD. Sans cette enveloppe, l'avenir de ces émissions serait en péril, selon ces télédiffuseurs. Parmi ces émissions figurent "Emma", "Les Poupées russes", "Histoires de filles" et "Km/h", pour TVA;  "450 Chemin du Golf" et "3xRien", pour TQS; et "Réal.tv" pour Astral Media.

Comme la contribution du PDD représente en moyenne 20% du budget d'une émission, cette enveloppe permettrait de soutenir un volume global de
production télévisuelle de langue française d'environ 40 millions$, qui autrement sera compromis, précisent les trois télédiffuseurs.

Raynald Brière, président et chef de la direction du Groupe TVA, souligne: "Dans le marché francophone, les décisions du PDD favorisent à tel point les émissions destinées aux diffuseurs publics qu'ils contreviennent aux principes et aux objectifs mêmes qui ont présidé à la création du PDD". Plus de 70% des ressources du PDD dans le secteur des dramatiques de langue française devrait aller cette année à des émissions destinées aux diffuseurs publics, principalement à Radio-Canada, précise-t-il.

comments powered by Disqus