La référence des professionnels
des communications et du design

Le Globe et le Post en baisse à Toronto

À Toronto, le Globe and Mail et le National Post ont connu une baisse de leur lectorat en semaine.

Selon la dernière étude NADbank 2002, le Globe and Mail est lu en semaine en moyenne par 448 000 adultes torontois (Toronto RMR), ce qui représente 12% de cette population. Ils étaient 454 400 (12%) en 2001. Le samedi en revanche, le nombre de lecteurs est passé de 403 100 (11%) à 414 400 (11%).

De son côté, le lectorat torontois du National Post est passé en un an de 285 600 (7%) à 225 200 (6%) personnes en semaine. Le samedi, il a chuté de 276 300 (7%) à 196 600 (5%).

Par ailleurs, le Toronto Star est maintenant lu en semaine par 1 037 300 (27%) Torontois, et le samedi, par 1 427 500 (37%). Quant au Toronto Sun, il est lu en semaine par 585 900 (15%) Torontois, et le samedi, par 452 000 (12%).

Il est à noter que le gratuit Metro Toronto attire 311 800 (8%) lecteurs en semaine.

comments powered by Disqus