La référence des professionnels
des communications et du design

Tension au Droit

Les employés de la salle de rédaction du quotidien Le Droit ont rejeté à l'unanimité, par un vote de 26 contre 0, les dernières offres de leur employeur. Gesca a présenté une offre "à prendre ou à laisser" de hausse salariale de 1,5% par an pour la période allant de 2002 à 2005, plus un montant forfaitaire de 1% payable à la dernière paie de chaque année.

"Sur le plan salarial, Gesca veut nous imposer la même hausse offerte à tous ses quotidiens, sans tenir compte de notre situation particulière", soutient le Syndicat des travailleurs de l'information du journal Le Droit (STID), affilié à la CSN.

Les moyens de pression envisagés par le syndicat pourront prendre diverses formes, incluant la grève des signatures, le port d'un macaron et le boycott des activités reliées au 90e anniversaire du quotidien, en mars prochain.

comments powered by Disqus