La référence des professionnels
des communications et du design

Le Web est complémentaire de la télé et de la radio

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a confirmé qu'il n'estimait pas nécessaire de réglementer la retransmission sur Internet de signaux de radio et de télé. L'organisme, qui avait lancé une consultation publique l'été dernier, a notamment conclu que les nouveaux médias étaient complémentaires aux médias traditionnels, et non substitutifs, et qu'il n'y avait donc ni perte d'auditoire ni perte de revenus publicitaires de la télé et de la radio au profit du Web.

Des entreprises telles que Telus et Alliant ont en outre souligné que la retransmission sur Internet, qui permet notamment de créer des versions personnalisées et interactives, peut même avoir des effets positifs sur les perspectives de publicité des radiodiffuseurs.

Pour sa part, JumpTV, une entreprise de Montréal qui transmet le signal de chaînes étrangères, a déclaré que le jour viendrait peut-être où “Internet supplantera les systèmes de câblodistribution en devenant l’unique méthode de distribution à la fois pour la télévision, la radio et d’autres contenus…, et le seul médium de distribution pour les œuvres numériques.”

Mais les chiffres de MicroBBM publiés par le CRTC rapportent que l'écoute de la radio sur Internet demeure encore marginale, n'ayant représenté que 0,1% de l'ensemble de l'écoute radiophonique en 2001.

comments powered by Disqus