La référence des professionnels
des communications et du design

Câble vs satellite, le bras de fer continue

En 2001, la télédistribution par câble et par satellite a gagné des clients et a augmenté ses recettes. Avec 5,9% d'abonnés en plus et une augmentation des recettes de 14,2%, il s'agit de gains significatifs, selon Statistique Canada.

Cependant, les données pour l'année 2001 confirment que la télévision par câble perd des plumes, tandis que la télévision par satellite gagne du terrain. Au 31 août 2001, les fournisseurs de services par satellite détenaient 17% du marché, contre 11% en 2000, et 6% en 1999. Leur nombre d'abonnés était de 1,6 million en 2001, soit 66,3% de plus qu'en 2000.

À l'inverse, en 2001, les entreprises de câblodistribution comptaient 7,9 millions d'abonnés, en baisse de 1,4% par rapport à l'année précédente. Pour la première fois dans l'histoire de l'industrie, le nombre d'abonnés au câble dans les régions métropolitaines a diminué en 2001.

De plus, la rentabilité des entreprises de câblodistribution a diminué. Alors que la marge bénéficiaire (avant intérêt et impôts) des câblodistributeurs était de 21,7% en 1999 et de 19,5% en 2000, elle n'était plus que de 16,1% en 2001. De leur côté, les fournisseurs de services par satellite ne sont toujours pas rentables, mais leurs pertes se sont amenuisées durant l'année 2001.

Par ailleurs, les câblodistributeurs qui offrent des services d'accès à Internet et des services de télévision numérique ont affiché de meilleurs résultats (taux de pénétration et recettes) que ceux qui ne fournissent pas de tels services.

Ces données sont extraites du bulletin de Stastitique Canada.

comments powered by Disqus