La référence des professionnels
des communications et du design

Une publicité fantôme récompensée à Cannes?

Il semble que la publicité (imprimée et Internet) conçue pour le gel lubrifiant KY par l'agence DPZ Propaganda, qui a remporté deux Lions d'or à Cannes 2002, soit en fait une publicité fantôme. D'après le site Internet Advertising Age, l'accusation a été portée par le client lui-même, Johnson & Johnson, qui a alerté la direction de Cannes. Selon la multinationale, l'agence brésilienne n'est plus à leur service depuis trois ans. "[Cette publicité] a été créée sans la participation ou l'approbation de nos employés."  Dans sa déclaration écrite, elle indique également que le compte est détenu par McCann-Erickson depuis trois ans. DPZ Propaganda a refusé de commenter l'affaire.

Les publicités fantômes sont devenues une préoccupation pour la direction du Festival international de la publicité de Cannes, particulièrement depuis 2000. Cette année-là, l'agence australienne Lowe Lintas & Partners Worldwide avait dû rendre deux de ses trophées. Les publicités fantômes incluent les publicités qui n'ont jamais été approuvées par les clients ou encore qui n'ont été diffusées qu'une fois, pour être techniquement éligibles au concours.

comments powered by Disqus