La référence des professionnels
des communications et du design

Chaînes spécialisées et payantes: le gros bout du bâton

Selon les dernières données de Statistique Canada, la croissance de la télévision spécialisée et de la télévision payante a des répercussions importantes sur tout le secteur de la télévision au Canada. Les chaînes spécialisées et la télévision payante ont respectivement réalisé des recettes de 1,2 milliard$ et de 286 millions$ en 2001, représentant des hausses de 13,9% et 33,8% par rapport à l’année dernière. La part des recettes de la télévision privée généraliste et de la télévision publique ou non commerciale a baissé en un an de 77,7% à 67,1%. Avec des ventes de 1,8 milliard$, les télédiffuseurs privés généralistes enregistrent toujours la plus grande part de ventes de temps d’antenne. Toutefois, les chaînes spécialisées voient la leur s’accroître de 15,1% en un an, pour atteindre 438 millions$.

De plus, la proportion des chaînes spécialisées ayant réalisé des profits en 2001 est demeurée stable à 75%, mais celle des stations traditionnelles est passée de 67% à 58%.

Enfin, le nombre hebdomadaire moyen de salariés dans l’industrie de la télévision est désormais de 19 507, en baisse de 2,9% depuis l’année dernière. Cette diminution est principalement attribuable à la réduction de 11% des effectifs de la télévision publique et non commerciale.

comments powered by Disqus