La référence des professionnels
des communications et du design

Congédiement controversé au Ottawa Citizen

Après avoir travaillé 31 ans pour le quotidien Ottawa Citizen, Russel Mills a été démis de ses fonctions d’éditeur, hier. Le principal intéressé affirme avoir été congédié pour avoir récemment publié un éditorial réclamant la démission du premier ministre Jean Chrétien. L’incident ravive le débat sur les politiques de CanWest Global, propriétaire du Citizen et de 26 autres quotidiens au pays, qui exige la publication d’un éditorial unique dans chacune de ses publications chaque semaine et qui les contraint à faire approuver leurs éditoriaux portant sur le comportement du gouvernement canadien.

Il ne s'agit pas de la première fois que CanWest fait couler de l’encre à ce sujet. Une quarantaine d’anciens dirigeants de Southam (qui a vendu plusieurs de ses publications à CanWest), ont publié une annonce le 6 juin dans trois quotidiens canadiens pour dénoncer la politique éditoriale de leur nouveau propriétaire (pour voir l’article, cliquez ici). En outre, CanWest a fait parvenir, en décembre dernier, un mémo interdisant aux employés de The Gazette de dénoncer publiquement ses pratiques (pour voir l’article, cliquez ici).

Ce congédiement survient deux jours après que Russel Mills eut reçu un doctorat honorifique de l’Université de Carleton pour son apport au métier de journaliste. Il avait profité de cette occasion pour donner un discours sur la liberté de presse et d’expression. Gordon Fisher lui succédera à la tête du Ottawa Citizen.

comments powered by Disqus