La référence des professionnels
des communications et du design

L'affaire Everest éclabousse le Fédéral

Denis Coderre, ministre de l'Immigration du Canada, a reconnu avoir vécu six semaines dans le condo montréalais de Claude Boulay, président de Groupe Everest, peu de temps après avoir été élu député à la Chambre de communes, en 1997. Il a expliqué qu'il éprouvait à l'époque des difficultés conjugales, indiquent l'ensemble des médias, ce matin.

M. Coderre, qui n'avait alors pas payé de loyer, avait catégoriquement démenti, il y a deux ans, dans une entrevue accordée au quotidien The Globe and Mail, avoir séjourné dans le condo de M. Boulay, dont l'agence a empoché des millions de dollars en contrats du gouvernement Chrétien. L'opposition estime que M. Coderre s'est ainsi placé en situation de conflit d'intérêt et réclame sa démission.

Rappelons que la récente location du chalet de M. Boulay à l'ancien ministre des Travaux publics, Don Boudria, a valu à ce dernier d'avoir été rétrogradé au poste de leader du gouvernement fédéral en Chambre, dimanche dernier (pour plus de détails, cliquez ici).

Par ailleurs, le nouveau ministre des Travaux publics, Ralph Goodale, a annoncé hier le gel, jusqu'à nouvel ordre, de l'ensemble des contrats de commandite du gouvernement fédéral. Il entend en effet vérifier tous les critères d'attribution de ces contrats. Cette décision ne concernerait pas les contrats de publicité du gouvernement.

C'est hier qu'une nouvelle affaire est apparue, à propos du gouvernement fédéral: deux rapports commandés par le Fédéral au prix de 116 000$ à l'agence Communication Coffin demeurent introuvables. M. Goodale n'a pu fournir d'explication à cette disparition.

comments powered by Disqus