La référence des professionnels
des communications et du design

Alliance entre Bell Globemedia et Nielsen

Bell Globemedia, société mère de CTV, du Globe and Mail et de Bell Globemedia Interactive, a décidé de s'associer à Recherche Média Nielsen afin de mettre au point de nouvelles méthodes pour mesurer l'audience de la télévision au Canada. "Nous allons travailler sur des projets spéciaux de recherches qui rehausseront la valeur de ce qui est offert aujourd'hui aux publicitaires", a dit Rita Fabian, première vice-présidente supérieure, ventes et marketing, de CTV. "Ces projets poseront les jalons de l'avenir et amélioreront considérablement les processus de planification et d'achat des médias."

Ainsi, une méthode pour faire le lien entre les habitudes télévisuelles, les habitudes d'achat et la démographie des téléspectateurs est actuellement étudiée. "Les publicitaires pourront alors cibler leurs messages vers des auditoires plus aptes à acheter leurs produits", a ajouté Mme Fabian.

De plus, l'entente avec Bell Globemedia doit permettre à Nielsen d'offrir un système d'alerte rapide qui livrera par Internet des renseignements sur les nouvelles annonces publicitaires dans les médias écrits et électroniques. Et, avec l'aide de CTV, Nielsen compte créer un forum sur le "leadership", destiné à montrer à quel point la télévision peut influencer la fidélité envers les marques.

Cette alliance n'empêche pas Bell Globemedia de soutenir la présence de Sondages BBM au Canada. "Nous croyons que le système actuel donne aux publicitaires et à leurs agences la liberté d'utiliser des renseignements sur les auditoires pour élaborer leurs campagnes de publicité et acheter du temps d'antenne", a expliqué Rob Dilworth, vice-président, recherche, de CTV. "Vu les pressions créées par la léthargie du secteur de la publicité, ce n'est pas le moment de forcer l'industrie à adopter des changements qui dérangeraient ses sociétés et qui risqueraient d'avoir un effet nocif sur elles".

"L'industrie canadienne de la télévision vit une période de bouleversements causée par la pénétration croissante du numérique et de la télévision par satellite, la prolifération des émissions, l'introduction de nouveaux appareils de visionnement et l'interactivité", a poursuivi M. Dilworth. "Face à cette complexité, il faut que nous agissions immédiatement si nous voulons continuer à cueillir des données précises sur les habitudes télévisuelles des Canadiens et offrir un moyen fiable d'établir la valeur du temps d'antenne commercial."

comments powered by Disqus