La référence des professionnels
des communications et du design

Hausse de la violence envers les mascottes

Les messages publicitaires de Solo, mettant en vedette des mascottes dans des situations insolites, ont fait l'objet d'une plainte d'un représentant du milieu des mascottes qui déplore une hausse de la violence faite aux mascottes au Québec. Jean-Claude Tremblay, président des Créations Jean-Claude Tremblay, une entreprise qui crée des mascottes et qui forme des animateurs depuis plus de 20 ans, a déposé une plainte à ce sujet auprès du Groupe Cossette Communication, concepteur de la publicité. Selon lui, ces messages ridiculisent un métier respectable, incitent à la violence et contreviennent au code d’éthique des mascottes.

"Le métier de mascotte est très respecté partout dans le monde, sauf ici au Québec, explique-t-il. La violence envers les mascottes a commencé vers la fin des années 1980, alors que les Bleu Poudre frappaient régulièrement le Bonhomme Carnaval à coups de poêlon. Les publicités pour Jobpoche.ca stimulent de nouveau les agressions envers notre personnel."

Jean-Claude Tremblay affirme aussi que les mascottes des publicités ne respectent pas le code d’éthique des mascottes, qui leur interdit, entre autres, de retirer leur tête et de parler.

comments powered by Disqus