La référence des professionnels
des communications et du design

Groupaction/JWT poursuivie en justice par Gaétan Frigon

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Gaétan Frigon, l'ex-pdg de la Société des alcools du Québec (SAQ), a promis d'intenter une poursuite au civil de 1 million$ contre "ceux qui ont violé ses droits fondamentaux", à la suite de révélations selon lesquelles l'agence Groupaction/JWT, avec le Parti libéral du Québec (PLQ), l'aurait pris en filature. L'avocat de M. Frigon a actuellement pour mandat de récupérer "tout document [détenu] par Groupaction ou ses dirigeants".

De plus, le groupe J.Walter Thompson a affirmé à La Presse qu'il allait reconsidérer son alliance stratégique avec son antenne montréalaise, Groupaction. "Nous allons réévaluer nos options avant de renouveler notre alliance avec Groupaction", a dit Owen Dougherty, directeur des communications du groupe. "Nous allons regarder ce qu'a à dire la vérificatrice générale du Canada avant de prendre cette décision." M. Dougherty a ajouté que cette alliance s'achevait "naturellement ce printemps".

De son côté, Groupaction/JWT s'est exprimée pour la première fois, par l'entremise d'une pleine page de publicité (photo) parue dans les quotidiens, ce matin. Elle y affirme qu'elle "n'a jamais commandé d'enquête privée sur M. Gaétan Frigon". Le texte est signé par Jean Brault, président et chef de la direction, de Groupaction/JWT.

comments powered by Disqus