La référence des professionnels
des communications et du design

Quebecor sabre dans Vidéotron et Netgraphe

Quebecor a annoncé qu'elle voulait réduire ses coûts de 35 à 40 millions$ chez sa filiale Vidéotron et qu'elle supprimait 70 postes chez sa filiale Internet Netgraphe, soit 25% du personnel.

Serge Gouin, le président du conseil d'administration de Vidéotron, entend effectuer des économies en comprimant les coûts salariaux de sa société. "(Nos techniciens) ont la convention collective la plus coûteuse de la câblodistribution et des télécommunications", a-t-il dit.

De son côté, Netgraphe effectuera ses 70 licenciements parmi son réseau de sites Web installés à Montréal, Toronto, Calgary, London et Madrid. Ces suppressions d'emplois surviennent peu après une autre restructuration de la société, qui avait consisté à fermer en août six de ses huit portails régionaux canadiens ainsi que son portail Canoë en France (pour plus de détails, cliquez ici).

Netgraphe a perdu 60 millions$ lors de sa dernière année financière. Toutefois la direction espère atteindre le point d'équilibre en 2002.

comments powered by Disqus