La référence des professionnels
des communications et du design

Publicité: regard sur les plaintes des Canadiens

Cliquez ici pour voir toutes les photos

L'organisme Normes canadiennes de la publicité (NCP) a dévoilé le résumé des plaintes retenues du 1er janvier au 31 décembre 2013.

En 2013, les Canadiens ont soumis 1286 plaintes à NCP concernant 1075 pubs, soit environ le même nombre qu'en 2012 (1310). 

Les Conseils des normes indépendants de NCP ont ensuite examiné 100 plaintes qui semblaient enfreindre le Code canadien des normes de la publicité. En tout, 79 ont été retenues, et 50 publicités ont été jugées inacceptables. 

Pour la troisième année consécutive, les publicités soi-disant trompeuses sont les plus décriées, avec 467 plaintes, devant les publicités soi-disant offensantes (289). Dans un sondage dévoilé en décembre dernier, NCP avait d'ailleurs révélé que les Canadiens étaient davantage préoccupés par la publicité qu'ils jugeaient trompeuse (85%) que par celle offensante (15%).

Parmi les thèmes récurrents des plaintes soumises en 2013, on note des préoccupations au sujet de publicités qui omettent les conditions importantes d'une offre (frais, coûts et modalités); de l'illisibilité des exclusions de responsabilité, notamment dans les publicités automobiles, et d'allégations santé exagérées. 

Par catégorie, la publicité de détail est celle qui a causé le plus de mécontents (178 plaintes), suivie de près par la publicité sur les services (148 plaintes). 

La télévision est par ailleurs le média qui a généré le plus de doléances (528), devant le numérique (240) et la radio (84).

Pour accéder au Rapport annuel des plaintes contre la publicité 2013, cliquez ici.

comments powered by Disqus