La référence des professionnels
des communications et du design

Plus d'un employé sur deux défend activement son employeur

C'est ce que démontre une étude de Weber Shandwick sur l'activisme des employés, un nouveau mouvement social selon la firme.

Ainsi, au Canada, 40% des participants affirment avoir publié des messages, des photos ou des vidéos concernant leur employeur sur les réseaux sociaux. François Taschereau, chef de pratique, communications d'entreprise, de Weber Shandwick, avance que les employeurs auraient tout avantage à profiter de ce mouvement émergent et à encourager leurs employés à diffuser leur appartenance à l'organisation. Alors que 33% des employeurs mondiaux incitent leurs employés à partager les actualités de l'entreprise sur les médias sociaux, la proportion au pays baisse à 23%. L'étude démontre également que 84% des employés invités à recourir aux médias sociaux par leur employeur pour promouvoir des produits et services l'ont fait, contre 61% qui n'ont pas été sollicités. Pourtant, encourager ses employés entraîne de nombreux avantages, dont une augmentation notable des ventes.

Cependant, trois employés sur 10 se sentent engagés envers leur employeur et seulement quatre sur 10 comprennent ses objectifs. Le véritable défi consiste à solidifier le sentiment d'appartenance et la communication interne pour faciliter le processus de partage de contenu de l'organisation sur les différentes plateformes. Ainsi, les entreprises profiteront pleinement de ce mouvement social.

Pour consulter le rapport de l'étude, cliquez ici.

comments powered by Disqus