La référence des professionnels
des communications et du design

Élections au Québec: place aux pubs

Publicité du Parti québécois.
Publicité du Parti libéral.
Publicité de la Coalition Avenir Québec.
Publicité de Québec solidaire.
Capsule web de Québec solidaire.

Les publicités des partis sont dévoilées: lesquelles se distinguent? Jean-Jacques Stréliski, professeur associé de HEC Montréal, partage ses observations, parti par parti.  

Parti québécois: «Sa publicité est complètement enlignée avec le message mis de l'avant par le parti depuis le début des élections. On y voit Pauline Marois qui marche dans le couloir d'un édifice moderne, et avec une voix de tête, on dresse la liste des choses importantes. On montre que la chef est déterminée. Mais déterminée à quoi, cela reste un peu plus imprécis. On parle des grands enjeux, mais le programme n'est pas très affirmé, pas très clair. Aussi, l'on sent un peu le jeu d'acteur de la politicienne et, dans cette longue marche, Pauline Marois manque un peu de spontanéité.»

Parti libéral: «On se retrouve dans un univers très classique, traditionnel pour le parti. On fait deux choses: on parle du programme, du chef, de l'équipe, mais on attaque également les politiques du gouvernement en place. On structure sur quoi on tablera, et l'on répond, d'une certaine façon, à comment l'on s'occupera des «vraies affaires». Ce ne sont certainement pas les publicités les plus originales, mais la facture est honnête et elles parlent à un certain électorat. De tous les candidats, le ton de Philippe Couillard est peut-être le plus rassurant.»

Coalition Avenir Québec: «Les publicités de la CAQ sont proprement faites, la qualité de production y est, mais on reste sur notre faim quant à l'ultime pouvoir de conviction de ces messages. Le jeu des comédiens est inégal: il n'y a pas vraiment d'homogénéité de ton, et certains sont plus convaincants que d'autres. On comprend le message de François Legault, qu'on pourrait dire courageux, mais cela fait un peu combat d'arrière-garde. On attaque les politiques du Parti québécois, et celles du Parti libéral en filigrane, tout en nous disant qu'il faut passer à l'action. On pointe néanmoins dans plusieurs directions, et le message est un peu confus, en plus d'être plus négatif que positif. À défaut d'avoir lancé trois messages, on aurait eu avantage à se concentrer sur un seul.» 

Québec solidaire: «Québec solidaire explore deux avenues complètement différentes; l'une plus créative sur le web, l'autre plus institutionnelle pour la télé. Du côté de la capsule en ligne, où l'on présente un «service après-vente du gouvernement», on retrouve une bonne idée créative, mais traitée moyennement, qui aurait pu être mieux jouée. Malgré tout, cela demeure intéressant pour amuser et animer la galerie sur le web et les médias sociaux. Pour ce qui est de l'exécution télé, l'on retrouve un message grandiloquent où Françoise David parle du Québec qu'elle aime. Elle passe bien à la caméra, elle a une prestance et on la sent sincère. Du point de vue de la crédibilité, cette publicité est plutôt remarquable et est peut-être la mieux faite du groupe. Maintenant, l'on pourrait tout de même se questionner à savoir si ce message est bien enligné sur la stratégie du parti. On parle d'un enjeu clairement référendaire, et peut être moins électoral, ce qui pourrait être remis en question par certains.» 

comments powered by Disqus