La référence des professionnels
des communications et du design

Une entreprise émergente montréalaise se démarque à Austin

Cliquez ici pour voir toutes les photos
Cliquez ici pour accéder au site web de Once

La jeune entreprise Once a attiré l'attention au festival South by Southwest (SXSW) avec une création originale parfaitement adaptée au casque de réalité virtuelle Oculus Rift.  

Les réalisateurs Félix Lajeunesse et Paul Raphaël ont ravi les organisateurs d'Oculus Loft, qui se tenait dans le cadre du volet interactif du festival, en présentant un court document de huit minutes parfaitement adapté à la lunette, notamment nommée parmi les produits de l'année au salon Consumer Electronics Show en 2013. 

«Nous ne nous attendions pas à présenter formellement notre projet à SXSW, indique le réalisateur et cofondateur de Once, Félix Lajeunesse, actuellement à Austin. D'où la surprise: lorsque nous avons montré ce que nous avions réalisé en 3D stéréoscopique à 360 degrés aux gens d'Oculus, ils ont été éblouis et nous ont offert un espace dans leur loft, très couru à SXSW.» 

Principalement exploité par le milieu du jeu, le réalisateur et son acolyte Paul Raphaël ont plutôt choisi une approche artistique pour explorer ce média, et développer le projet Strangers - A Moment with Patrick Watson, qui met en vedette le chanteur montréalais, en pleine séance de composition. L'utilisateur d'Oculus Rift se trouve «transporté» dans la pièce avec le musicien, peut y poser le regard, s'y promener à sa guise. «C'est ce que nous appelons des "expériences de présence", non plus des films. Bien réalisées, ces expériences de réalité virtuelle filmée amènent l'utilisateur à réagir comme s'il y était, comme personne et non plus en tant que spectateur.» 

L'équipe de Once a travaillé de concert avec les Studios Apollo afin de reproduire un environnement sonore à 360 degrés à l'aide de captations binaurales. Sa captation et son système de postproduction permettent notamment de synchroniser le son avec le mouvement de la tête, en plus de contribuer à immerger complètement l'utilisateur dans l'expérience 3D. 

«Nous concevons la réalité virtuelle filmée en 3D 360 comme un nouveau médium, plutôt que dans la continuité du cinéma, indique Félix Lajeunesse. Le rapport à la forme et au contenu est très différent. Peu de gens de l'industrie du Québec connaissent le potentiel de la réalité virtuelle filmée - aussi, nous avons eu l'occasion de le montrer à des gens de partout ailleurs, mais aussi à différents joueurs de notre industrie, comment elle peut être utile dans leur univers.» 

D'ailleurs, Félix Lajeunesse et Paul Raphaël sont déjà en plein développement de projets avec de nouveaux partenaires qui devraient être annoncés sous peu. 

comments powered by Disqus