La référence des professionnels
des communications et du design

SXSW: Au-delà de l'écran, au-delà de la technologie

Injecting Computation Everywhere - Stephen Wolfram. Illustation par @ImageThink
T-shirt os (tshirtos.com)

Austin - Alors que le festival South by Southwest (SXSW) bat son plein, Issam Heddad, directeur de la stratégie, et John Pankert, stratège de TP1, livrent leurs observations. 

«Après quelques jours à Austin, on sent que l'édition 2014 attire les contraires et que la technologie n'est plus vraiment un élément différenciateur. Les valeurs, par contre, qu'il s'agisse des nôtres en tant qu'individus ou de celles des marques, le sont plus que jamais.

Rendre visible l'invisible...

Nous assistons à une véritable renaissance dans le milieu de l'interactif, où l'humain revient au centre des préoccupations. Ce n'est plus juste le comportement en ligne d'un utilisateur qui est analysé, mais aussi son contexte social, économique, politique et culturel. 

Cela se manifeste notamment avec Google, qui utilise toutes ses données géolocalisées pour dresser un portrait précis, à la minute près, du comportement humain. Les marques, par exemple, n'ont que quelques instants pour engager la conversation à la suite d'une publicité durant le Super Bowl. Le dispositif mis en place est donc très différent de celui utilisé lors de campagnes plus traditionnelles.
 
D'un autre côté, Wolfram Alpha, outil de calcul en langage naturel, essaie de rendre la programmation plus symbolique et ainsi de donner l'occasion à n'importe qui de «coder» des expressions et le mettre en ligne instantanément dans le cloud. Comme Stephen Wolfram l'indique, bientôt, l'on ne fera plus la différence entre software et hardware.

... et le visible invisible

Impossible de passer inaperçu dans les couloirs du centre des congrès d'Austin en arborant des lunettes Google Glass ou tout objet connecté. Les «wearables» constituent d'ailleurs un des sujets de l'heure à SXSW. De ce côté, nous sentons que les designers veulent rendre l'interaction la plus naturelle possible avec les utilisateurs en éliminant toutes les frictions aussi bien dans le produit que dans le service. 

Quand on pense au développement des «wearables», aux voitures connectées et intelligentes, et même aux vêtements connectés, comme le t-shirt Ballantines, avec son propre système d'exploitation (tshirtos.com), toutes ces technologies soulèvent de nouveaux enjeux que professionnels, utilisateurs et citoyens devront saisir.

La première conséquence est de créer un débat important chez l'utilisateur entre la valeur de l'utilisation des technologies en rapport à sa vie privée. La seconde conséquence est l'impact de l'emploi de ces technologies sur les interactions avec les gens et le rapport qu'on entretient avec la face visible de la technologie dans un contexte social. 

Songeons au phénomène des #glassholes ou à l'application Secret, un réseau social anonyme. Pour bien saisir ces implications, les créateurs de Secret ont conçu une page web qui permet de lire tous les commentaires anonymes concernant SXSW (coeurs sensibles s'abstenir)». 

Issam Heddad, directeur de la stratégie, et John Pankert, stratège de TP1

comments powered by Disqus