La référence des professionnels
des communications et du design

Jump&Love: nouveau joueur dans l'industrie

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Fondée par Marie-Hélène Trottier et Jean-Philippe Tardif, deux anciens de Bleublancrouge, l'agence Jump&Love a vu le jour il y a un an; focus sur ce nouveau joueur de l'industrie dans une entrevue à deux têtes.

D'où est venue la volonté de créer Jump&Love?
Lancer une agence était pour nous la suite logique de notre parcours professionnel puisque nous avons été les deux fondateurs du service de branding et design d'une grande agence dans le passé, et cumulons plus ou moins 20 ans d'expérience chacun. Un jour, nous avons constaté qu'il était essentiel pour le produit créatif de mettre sur pied une structure où le design n'est pas un simple service, mais plutôt le moteur de la communication. La place du design est trop souvent limitée à l'identité et aux outils d'entreprise, alors qu'il devrait être partout, toutes plateformes et disciplines confondues. Le design et le branding sont des disciplines rigoureuses qui définissent la nature et l'ambition d'une marque. Ils doivent, selon nous, rester dans le feu de l'action à toutes les étapes de l'activation pour faire profiter l'ensemble de la communication. Jump&Love est née de cette ambition de faire plus. De se servir du design pour faire mieux. De donner plus de pouvoir au design.

Quelle est sa vocation? Quels types de mandats vous représentent?
Notre vocation est de donner de la vitalité aux marques par le design. Nous avons composé une équipe de designers et de collaborateurs d'exception, uniquement des seniors, et venant de disciplines complémentaires. Ceux-ci nous procurent la profondeur nécessaire pour faire de grands virages auprès de marques ayant besoin d'un nouveau souffle, tout en nous permettant également d'être efficaces pour de plus petits mandats. Tous les mandats nous intéressent, mais plus le chantier est grand, plus notre talent est mis à profit. Beaucoup de détaillants viennent vers nous, car c'est une industrie en crise. Avec l'arrivée du commerce électronique, l'expérience de marque est devenue plus importante que jamais. Que ce soit en ligne ou en magasin, la marque doit s'exprimer avec précision et créativité, et doit démontrer énormément de vitalité. Ça demande un exercice de branding et de la création de contenu, entre autres choses.

Quels sont les cinq projets qui ont marqué votre première année?
Mobilia est un bon exemple de notre expertise. Nous travaillons à la nouvelle expérience de marque depuis presque un an, où sept volets ont été identifiés pour orchestrer le virage: image de marque, présentation et catégorisation des styles, produits, relooking des magasins, communications, expérience client et web, incluant les médias sociaux et le commerce électronique. Le résultat de ce processus sera visible en 2014 sur une centaine de points d'activation. On a fait un exercice similaire pour Rudsak, où une histoire de marque a été définie et activée. Nous avons également réalisé deux projets avec le conseil des créateurs de mode du Québec; Cabinet Éphémère est un événement mode d'envergure internationale qui a constitué la première boutique éphémère collective à Montréal, et White Winter Fashion City est un événement similaire faisant la promotion de sept designers mode de la relève montréalaise dans le cadre du rendez-vous London Fashion Week. Finalement, nous avons créé l'identité graphique pour La Bergerie, ferme privée certifiée biologique située à Mont-Tremblant (La Conception). Le mandat consistait à concevoir un branding à échelle familiale, 100% écologique dans ses exécutions.

Pour en savoir plus sur le travail de l'agence, cliquez ici.

comments powered by Disqus