La référence des professionnels
des communications et du design

Que pensent les Canadiens de la pub?

L'organisme Normes canadiennes de la publicité dévoile les résultats du sondage Points de vue des consommateurs sur la publicité 2013.

Bonne nouvelle pour les annonceurs; la majorité des Canadiens (35% fortement en accord et 44% plutôt d'accord) croient que la publicité est nécessaire pour payer le contenu et les émissions qu'ils aiment, peu importe le type de média ou le profil démographique. De plus, 53% se disent plutôt favorables et 16% très favorables à la publicité, alors que 30% pensent le contraire. Pour 15%, les publicités sont même très utiles et pour 42% plutôt utiles.

Quant à savoir ce qui embête les consommateurs, la préoccupation principale concerne la véracité des messages. Parmi les éléments qui dérangent, se trouvent en effet les déclarations trompeuses/fausses (nommées par 41%), l'hypersexualisation (12%) et les stéréotypes en général (11%). Invités à indiquer ce qui est le plus préoccupant entre la publicité mensongère, inexacte ou trompeuse et la publicité offensante, 85% ont pointé vers la première raison. Par ailleurs, 92% ont affirmé qu'il était probable qu'ils cessent d'acheter un produit ou un service si l'entreprise qui l'offrait présentait des messages trompeurs, et 61% ont dit l'avoir déjà fait.

Par ailleurs, pour 47%, la publicité façonne les valeurs de la société, alors que pour 41%, elle se veut plutôt le miroir des valeurs de la société.

«L'idée des Canadiens envers la publicité reflète notre société en pleine évolution, ainsi que la façon dont ils accueillent et acceptent la diversité, explique David Herle, associé principal de Gandalf Group, firme qui a mené l'étude. Une vaste majorité de Canadiens acceptent les publicités montrant des couples ou des familles homosexuels. Il s'agit d'un important changement par rapport à il y a quelques années. Cela démontre l'inclusivité de notre société.»

Enfin, les Canadiens jugent massivement ce qui suit comme inacceptable: violence, âgisme, sexisme, racisme, représentations dégradantes d'handicapés, mauvais traitement des animaux, manque de respect envers l'environnement et représentations d'intimidation. «L'enquête montre un pays compassionnel, ajoute David Herle. Les Canadiens désapprouvent nettement la pub qui dégrade ou dénigre les autres, notamment les vulnérables.»

comments powered by Disqus