La référence des professionnels
des communications et du design

Le jeu: une communication à deux faces

Arnaud Granata et Anne Darche.
Martin Ouellette et Thomas Leblanc.

Loto-Québec fait à la fois la promotion du jeu et la prévention contre les méfaits que cause la dépendance à celui-ci; les publicitaires Anne Darche et Martin Ouellette, aux côtés du journaliste Thomas Leblanc, font le point sur le jeu à la suite de l'épisode d'hier de 30 secondes pour changer le monde.

Pour Martin Ouellette, le fait que la société d'état tienne ces deux discours simultanément ne va pas de soi, évoquant le fait que l'on ne permettrait pas à une même agence de produire les campagnes de Molson et de Labatt, alors que Loto-Québec prone les messages «Jouez» et «Ne jouez pas».

Anne Darche croit néanmoins qu'il s'agit de la voie de l'avenir en communication: «De plus en plus, les annonceurs devront tenir ce genre de propos. Il y aura toujours cet impératif de vendre un produit, mais une pression sociale et gouvernementale aussi, qui demande à ce qu'on porte attention aux excès.»

À ce titre, la publicitaire cite les récentes initiatives de Coca-Cola, qui mettent en garde contre les méfaits de l'obésité en prônant notamment l'activité physique. Bien que cette offensive ait été critiquée, elle témoigne de l'importance croissante de prendre ses responsabilités comme entreprise.

Beaucoup de travail reste toutefois à accomplir. Comme le souligne Thomas Leblanc, une vaste majorité des dépendants au jeu sont accros au vidéopoker, très peu représenté dans les grandes initiatives de sensibilisation: «Je ne suis pas certain que le problème de dépendance vient du fait qu'il existe des grandes campagnes, qu'il y ait un lien entre le poids média d'une offensive et les habitudes de dépendance ou de consommation. La communication détient-elle vraiment les clés, la solution pour aider les gens en détresse?»

Redécouvrez cette discussion, animée par Arnaud Granata, vice-président et directeur des contenus des Éditions Infopresse, sur le site web de l'émission, puis participez au débat en utilisant le mot-clic #30secondesTQ.

30 secondes pour changer le monde est une production d'Infopresse Télé pour Télé-Québec, avec la participation financière du Fonds des médias du Canada, ainsi que des crédits d'impôt fédéral et québécois. Le site a été réalisé avec la participation financière du Fonds Bell.

comments powered by Disqus