La référence des professionnels
des communications et du design

L'OMS veut mettre fin à la pub de tabac associée au sport

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est associée à plusieurs autorités sportives internationales afin de lancer une campagne "pour le sport sans tabac", initiative de longue haleine destinée à éliminer les publicités pour les cigarettes lors des manifestations sportives.

Cette campagne a été lancée, jeudi dernier à Genève, au moment où s'est ouvert entre les 191 pays membres de l'OMS, une troisième série de négociations sur l'élaboration d'une convention anti-tabac à l'horizon 2003, une première en matière de santé publique, indique une dépêche de l'Agence France-Presse reprise par Libération.

Un des principaux points en discussion est l'interdiction de la publicité et du parrainage par les fabricants de cigarettes, en particulier lors des grandes compétitions sportives.

Ainsi, le président de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), Max Mosley, a confirmé que sa fédération introduirait une interdiction de la publicité et du parrainage par l'industrie du tabac dans le sport automobile à compter de la fin de 2006.

De plus, comme cela a été le cas après 1986, la prochaine Coupe du monde de soccer, l'été prochain, en Corée du Sud et au Japon, sera sans tabac, même si "des zones spéciales et restreintes pour fumeurs" seront prévues, précise la Fédération internationale. "Il est impossible d'empêcher un entraîneur énervé d'allumer une cigarette sur un banc de touche. Notre approche est réaliste", a-t-elle indiqué.

Pour sa part, l'OMS par l'intermédiaire de sa directrice générale, Gro Harlem Brundtland, a relevé que "le tabagisme est une maladie propagée par la publicité et le parrainage dans les stades", et que les jeunes en sont les premières victimes. "Les cigarettiers prétendent parrainer des activités sportives par philanthropie, mais ce n'est pas ce que disent leurs documents internes", a souligné Mme Brundtland.

L'OMS a aussi critiqué une initiative récente de British American Tobacco, Philip Morris et Japan Tobacco qui affirment vouloir prendre des mesures d'autorégulation pour éviter que leur marketing s'adresse aux non-fumeurs. Pour l'OMS, c'est une opération de relations publiques vouée à l'échec.

comments powered by Disqus