La référence des professionnels
des communications et du design

Le marketing numérique en santé; la mobilité encore à développer

Steve Levy, chef des opérations d'Ipsos Reid à Toronto.

Steve Levy, chef des opérations d'Ipsos Reid, a dévoilé hier à la conférence Digital Day plusieurs statistiques tirées de Digital Marketing Pulse, étude qui prend annuellement le pouls du marketing numérique canadien grâce à une enquête auprès de 3000 marketers.

Constat global: l'industrie se porte plutôt bien, avec 60% des participants affirmant que leur haute direction comprend l'importance du numérique; 40% déclarent que les décideurs sont directement engagés dans ces activités.

Le marketing par courriel arrive à maturité
Pour 46% des marketers sondés, le marketing par courriel est plus efficace que le marketing direct traditionnel. La pratique est familière dans la plupart des entreprises du pays; 77% l'utilisent fréquemment.

L'optimisation pour moteurs de recherche bien intégrée
66% des annonceurs interrogés saisissent l'importance de l'optimisation pour les moteurs de recherche, alors que 61% disent avoir une stratégie en place, ce qui reflète un souci d'être là où le consommateur se trouve; 84% emploient les moteurs de recherche, tandis que 53% ont cliqué sur des liens référencés.

Les réseaux sociaux populaires auprès des entreprises
69% des marketers canadiens sont convaincus de l'importance du web social; cette proportion était de 24% en 2008. 72% affirment utiliser les plateformes sociales fréquemment, la principale source d'engagement étant Facebook. Fait intéressant: si 90% prétendent saisir l'utilité de Twitter, seulement 20% s'y engagent couramment.

Le mobile encore peu exploité au pays
L'appareil mobile accapare une portion minime des budgets de marketing: 26% des annonceurs l'emploient fréquemment. De ceux-ci, 72% optimisent leurs contenus pour le mobile, 54% ont une application et 51% utilisent le design adaptatif. Si 39% croient en l'importance du marketing géolocalisé, seulement 30% empruntent cette voie. Défi supplémentaire pour le mobile: seulement 28% des Canadiens souhaitent recevoir de la publicité sur leurs appareils.

D'autres défis pour les agences
Enfin, l'étude souligne que les annonceurs prévoient diminuer leur dépendance aux agences pour certaines activités spécifiques, notamment le marketing par courriel, la rédaction et l'entretien de blogues, la gestion des réseaux sociaux et la création de contenu de marque. Cependant, des pratiques comme l'optimisation pour les moteurs de recherche, le développement mobile et tout ce qui touche à la performance numérique seront des services pour lesquels les entreprises vont de plus en plus recourir à un conseil externe.

comments powered by Disqus