La référence des professionnels
des communications et du design

Radio: de nouvelles possibilités

Cliquez ici pour voir toutes les photos
Yvon Gosselin, vice-président média de Tam-Tam\TBWA et membre du CDMQ

Les investissements publicitaires pourraient bien varier en radio au cours des prochaines années; focus sur ce média avec Yvon Gosselin, vice-président média de Tam-Tam\TBWA et membre du Conseil des directeurs médias du Québec.

Si toutes les sphères de l'industrie des médias sont en mutation, la radio connaît elle aussi des changements. En ce qui concerne les grands mouvements dans ce secteur, 84 stations ont changé de groupe média dans la foulée de la transaction Bell-Astral. «Fait à noter, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a imposé à Bell de se départir de plusieurs stations, mais aucune ne changera de main au Québec, souligne Yvon Gosselin. Ainsi, toutes les stations d'Astral au Québec font désormais partie du groupe Bell Média.»

À ses yeux, ce qui a caractérisé cette année ce secteur de l'industrie, c'est aussi le début de la commercialisation de la radio publique. En effet, le CRTC a autorisé Radio-Canada, en mai dernier, à diffuser de la publicité sur ses chaînes Espace Musique en français et CBC 2 en anglais. «Ce changement pourrait être significatif au cours des prochaines années si d'autres stations publiques, comme la Première Chaîne, emboîtent le pas dans cette nouvelle ère de commercialisation», ajoute Yvon Gosselin.

Mentionnons également que les contenus relatifs à la musique émergente ont été intégrés au site Espace.mu, propriété de Radio-Canada depuis juin 2013. Cela a notamment entraîné la fermeture du site Bandeapart.fm, dont c'était le créneau.

Par ailleurs, le CRTC a donné son aval à la création d'une radio anglophone commerciale à Montréal en novembre 2012. Après avoir obtenu une licence du CRTC pour une radio francophone commerciale, sur le 940 AM, le groupe indépendant TTP (Tietolman, Tétrault Pancholy Média) voudrait lancer une station anglophone au 600 AM, axée sur l'information et les affaires publiques.

Notons aussi que le CRTC a approuvé en août 2012 la demande de modification de licence de la station de radio FM93 (CJMF-FM Québec), émise par Cogeco Diffusion, qui veut exploiter la station selon une formule spécialisée en création verbale.

Pour Yvon Gosselin, la radio possède de grandes forces et demeure, par la créativité et l'exploitation de multiples points de contact avec le consommateur, une voie d'avenir dans l'industrie des médias. «Lorsqu'on est capable de créer des occasions ou des événements publicitaires déclinés à la fois en radio et sur le web, ou des appareils mobiles, la campagne s'en trouve bonifiée. Toutes ces plateformes font partie aujourd'hui des grands réseaux radio. Alors, ça s'inscrit dans la tendance et c'est très gagnant comme concept.»

Retrouvez ce texte, ainsi que toutes les données ciblées et tous les répertoires concernant l'industrie des médias dans le Guide des médias, actuellement en kiosque.

comments powered by Disqus