La référence des professionnels
des communications et du design

La crème de l'entreprenariat au féminin

Nathalie Lacoste, cofondatrice et chef de la direction d'Équation humaine.
Carolyn Ray, Marie-Josée Gagnon et Annick Bélanger, associées de Casacom.
Cliquez ici pour voir toutes les photos

Nathalie Lacoste, d'Équation humaine, ainsi que Marie-Josée Gagnon et Annick Bélanger, de Casacom, ont percé le classement Profit/Châtelaine W100; coup d'oeil sur leurs réussites, mais aussi sur la position des femmes dans l'industrie.

Depuis 15 ans, le classement Profit/Châtelaine W100 rend hommage à l'entreprenariat chez les Canadiennes, reconnaissant dans ses critères de sélection la taille, la croissance et la profitabilité des entreprises qu'elles possèdent et gèrent.

C'est d'ailleurs en vertu d'une croissance des revenus de 1170% au cours des trois dernières années d'Équation humaine, entreprise qu'elle a cofondée en 2006 avec Andréa Doyon, que Nathalie Lacoste se retrouve au 49e rang. Son agence, qui se spécialise dans le développement de solutions interactives et de stratégies de contenu multiplateformes, emploie plus de 43 personnes, affiche des revenus excédant 2,5 millions$ et sert plus de 350 entreprises réparties dans sept pays.

Quant à Marie-Josée Gagnon, présidente et fondatrice de Casacom, 63e au palmarès avec ses associées Annick Bélanger et Carolyn Ray, elle a vu les revenus de son agence croître de 84% ces trois dernières années, en plus d'orchestrer l'un des lancements les plus remarqués de l'année avec la mise en marché de la marque Iögo d'Aliments Ultima. Cette dernière a d'ailleurs récemment été nommée «marque de l'année» au Canada par la publication Strategy.

Or, au-delà de ces histoires à succès, les questions quant à la représentativité des femmes dans des postes de direction dans l'industrie des communications restent actuelles. Le magazine canadien Marketing y consacre même son dernier numéro - «The Gender Issues» -, stipulant à l'occasion que «les femmes sont encore sous-payées dans notre industrie». Puis, bien qu'il s'agisse d'une étude britannique, la firme EMR révélait cette semaine que même si 75% des professionnels dans l'industrie du marketing sont des femmes, seulement 7% vont accéder à un poste de direction, contre 18% des hommes.
 
Qu'en est-il de la situation au Québec? Pour faire le point sur cette question, Infopresse s'est entretenu avec des professionnelles de l'industrie, dont Marie-Josée Gagnon et Nathalie Lacoste. Découvrez la suite de ce dossier dès demain sur Infopresse.com. 

Quant au palmarès Profit/Châtelaine W100, notons également que Caroline Néron, fondatrice du Groupe Boutique Néron, s'y classe sixième, Madeleine Paquin, chef de la direction et présidente de Logistec Corp, est 19e, et Sandra Fradet, chef de la direction financière de Robotshop Distribution, atteint le 44e rang. Pour consulter ce classement, cliquez ici.

Enfin, comme quoi le sujet est plus que jamais un enjeu d'actualité, la version britannique du mensuel féminin Elle a mandaté les agences Wieden + Kennedy, Mother et Brave pour créer une campagne, en collaboration avec des organismes féministes, afin de redorer l'image du féminisme. Celle-ci sera diffusée dans son numéro de novembre.

comments powered by Disqus