La référence des professionnels
des communications et du design

Daily tous les jours: étoile montante du design

Mouna Andraos et Melissa Mongiat, cofondatrices de Daily tous les jours (photo: Jean-François Lemire - Shoot Studio).

Infopresse présente de nouveau son palmarès des personnalités ayant marqué l'industrie des communications cette année; focus sur Mouna Andraos et Melissa Mongiat, fondatrices de Daily tous les jours.

Mouna Andraos et Melissa Mongiat sont peu connues du grand public. En revanche, elles le sont particulièrement de la communauté design et numérique du Québec, comme de la scène internationale. Et pour cause: en à peine trois ans d'existence, le studio qu'elles ont cofondé, Daily tous les jours, est passé de deux à huit employés; elles ont ouvert un bureau à New York et ont signé des projets d'envergure, ici et ailleurs.

Parmi la liste impressionnante de leurs réalisations, l'on compte le jeu interactif Kit Opérette à la Gaîté Lyrique à Paris, Giant Sing Along, une installation de 32 micros dans le champ d'une foire agricole de Minneapolis, et Memorama, un aménagement présenté durant le Festival Aires Libres 2012, à Montréal. Leur projet signature demeure néanmoins celui des 21 balançoires posées cet été, pour une troisième année consécutive, sur la promenade des Artistes du Quartier des spectacles, à Montréal. «Cette année, il y a eu une sorte d'effet viral sur le web. Même Oprah Winfrey en a parlé!, explique Melissa Mongiat. Nous sommes très fières de cette réalisation.» Le projet semble d'ailleurs avoir séduit aux États-Unis et en Europe, et des discussions quant à son exportation sont en cours.

En attendant, les deux entrepreneures finalisent la création d'une projection lumineuse pour la façade du nouveau Planétarium Rio Tinto Alcan, mandat qu'elles ont remporté par un concours ouvert d'art public. Chorégraphies pour les humains et les étoiles, le projet est attendu pour la fin de 2013. «Notre inspiration provient du mouvement des astres et de leurs alignements, qu'on désire animer à l'aide de gestes humains. Nous voulons inviter les gens à bouger sur la place publique, puis provoquer différentes scènes chaque fois», précise Mouna Andraos.

Les deux jeunes femmes le clament haut et fort: ce qui leur plaît, c'est avant tout le côté rassembleur et participatif qu'elles génèrent avec leurs projets. «Nous recherchons constamment de nouvelles façons d'interagir avec le public et d'encourager sa participation, renchérit Mouna Andraos. On se décrit souvent à l'intersection de la participation, du design et des technologies.» Entre l'ouverture récente d'un bureau à New York et un projet d'envergure en cours pour la gare Saint-Paul (au Minnesota), le studio, qui tient à sa flexibilité et à son agilité, rêve d'une équipe plus nombreuse et, qui sait, d'ouvrir d'autres bureaux à l'étranger.

Retrouvez le dossier complet dans le plus récent numéro du magazine Infopresse, actuellement en kiosque et offert en édition tablette.

comments powered by Disqus