La référence des professionnels
des communications et du design

Michèle Fortin est honorée aux Gémeaux

Michèle Fortin, présidente et directrice générale de Télé-Québec.

Michèle Fortin, présidente et directrice générale de Télé-Québec, a reçu le Grand Prix de l'Académie du cinéma et de la télévision lors du 28e gala des prix Gémeaux; Infopresse s'est entretenu avec elle.

Cet honneur est décerné à une personnalité dont la carrière exceptionnelle a contribué au développement de la télévision d'expression française au Québec et au Canada depuis 1989. La liste des vainqueurs compte notamment Frédéric Back, Janine Sutto et Gilles Latulippe.

«On ne travaille pas pour remporter des prix, mais je suis heureuse que les gens apprécient mon travail, estime Michèle Fortin, qui souligne l'apport de ses collègues dans sa réussite. La télévision est une entreprise collective, et ce prix, bien qu'il me soit remis à titre individuel, appartient aussi aux artistes, artisans, collaborateurs et équipes de très grande qualité avec lesquels j'ai travaillé.»

Michèle Fortin oeuvre depuis plus de 20 ans en télévision publique. Avant Télé-Québec, elle a laissé sa marque à Radio-Canada de 1992 à 2002, où elle a occupé la direction de la programmation et la première vice-présidence principale de la télévision française. On lui doit notamment les émissions Zone Libre, Virginie et La Petite Vie. Elle a aussi créé la chaîne culturelle Artv. «Je n'ai pas décidé à proprement parler de travailler à la télévision publique, c'est arrivé comme ça, indique-t-elle. Mais il y a certainement une adéquation entre mes aspirations personnelles sur le plan social et culturel, et la possibilité que la télé publique m'offrait de les réaliser, à cause de son mandat et ses orientations.»

Michèle Fortin préside le conseil d'administration de Canal Savoir et est coprésidente de celui de l'Alliance Médias Jeunesse. Elle siège aussi aux conseils d'administration de l'Association canadienne des médias éducatifs et publics, et des Instituts de recherche en santé du Canada. Elle a antérieurement occupé divers postes de haute direction dans l'éducation, la science, la culture et les communications. Elle a notamment été directrice générale adjointe de Téléfilm Canada de 1989 à 1992, où elle avait auparavant accompli un mandat de réorganisation de l'organisme. «Être à Télé-Québec aujourd'hui représente une synthèse parfaite de mes carrières.»

Quels défis attendent la télévision de demain? La dirigeante croit qu'elle devra épouser le virage numérique, déjà entamé avec l'ubiquité et la spontanéité que permet la prolifération des plateformes vidéo. «Il y a des possibilités de partage, de création, de travail commun pas encore pleinement exploitées. Les essais se multiplient, mais nous ne sommes pas arrivés au terme de ce que ces technologies vont nous offrir, notamment sur les plans de l'éducation, de la culture et de l'information. C'est là que se trouve le défi, maintenant.»

comments powered by Disqus