La référence des professionnels
des communications et du design

Quelques commentaires sur le Grand Virage

Voici quelques commentaires que nous avons reçus à propos du Grand Virage de l’industrie des communications, qui s’est tenu au début de la semaine dernière.

"D'abord, une surprenante et éminemment agréable impression se dégage de cet événement, qui, vu de ma fenêtre, représente ce qu'il y a de plus significatif quant à l'impact pour notre industrie. Une participation très forte, beaucoup de sérieux et de rigueur dans les interventions et échanges, et enfin, une belle harmonie dans les constats/solutions identifiées m'ont profondément réjoui. Malgré la difficulté (et la frustration) relative au format même des tables rondes (trop de questions, mécanique trop rigide, "encadreurs" trop faibles, pas assez de temps, etc.) j'ai beaucoup apprécié y avoir été invité et j'ai bien aimé la dynamique qui s'en est dégagée.
Je souhaite ardemment (et j'imagine que je ne suis pas le seul) qu'il y ait des suites à ces états généraux. Je souhaite également que ces suites se produisent rapidement (au cours de 2002) et que le PCM et l'industrie n'attendent que tout soit parfait pour procéder... À tout prendre il vaudrait mieux que certaines initiatives se concrétisent dès que possible sans que le besoin d'un programme complet, organisé et harmonisé prenne le dessus. Je dis bravo aux organisateurs et aux participants pour cet éclatant succès!"
Normand Chiasson, vp média, BBDO Montréal

"J'étais sur la table ronde qui devait traiter de la qualité du produit communicationnel... Si vous y étiez, le débat a encore tourné sur la création et ses multiples frustrations. Comme j'ai mentionné lors de la discussion, il faut élargir la question de la qualité de notre produit. La création est un des maillons de la chaîne. Nous serons meilleurs quand nous serons en mesure d'offrir les meilleures solutions de communication pour nos clients. Il faut arrêter de se plaindre et passer à l'action, se structurer de meilleure façon, être plus intelligent et moins instinctif (un meilleur équilibre), être plus performant, se respecter et se faire respecter des clients (plus de temps pour réfléchir et être moins perçue comme des boites d'idées). De plus, il existe un clivage au niveau des générations. Les anciens sont trop nostalgiques des belles années de pub et la nouvelle génération me semble plus orientée vers la communication au sens large."
Jean-François Giguère, directeur, promotion, Palm Publicité-Marketing

"C'était intéressant, enrichissant et motivant. Mes hommages au PCM, à Nicole Dubé et à Jean-Marc Léger. J'espère que tous ceux qui étaient
présents sauront prendre le flambeau que nous avons allumé pendant ces trois jours et entameront tous les petits virages qui seront nécessaires à l'aboutissement du Grand Virage."
Marcel Goulet, directeur, création, Allard-Johnson Communications

"Je vous joins un texte qui aborde le Grand Virage sans parler des enjeux officiels qui y ont été débattus, mais qui m'a été inspiré par un constat
assez dérangeant : l'absence de femmes aux tables rondes (à l'exception du panel des annonceurs). J'ai assisté aux Journées de la Création en octobre: même constat.  Je suis dans le métier depuis 20 ans et j'ai l'impression que les femmes ont perdu du terrain. C'est peut-être juste une perception, mais dans notre métier, on le sait, "perception is reality"."
Marie Gaudreau, conceptrice-rédactrice pigiste (auparavant chez Cossette et chez PNMD)

Avez-vous des commentaires à formuler (que vous ayez ou non participé à ces trois jours)? Faites-nous les parvenir en cliquant ici.

comments powered by Disqus