La référence des professionnels
des communications et du design

Information: les investisseurs privilégient les médias traditionnels

57% des investisseurs canadiens misent sur les médias traditionnels comme source de renseignements et de conseils, selon un sondage mené par BMO Ligne d'action.

Malgré le taux d'adoption sans cesse plus élevé des médias sociaux, les investisseurs canadiens s'en remettent encore aux médias traditionnels pour s'informer, alors que seulement un tiers d'entre eux puisent leur information dans les médias sociaux.

Plus spécifiquement, 36% des investisseurs utilisent les nouvelles télévisées et reportages sur le monde des affaires, 30% la version papier des journaux et magazines, et 24% la plateforme en ligne des journaux et magazines. Seulement 9% des personnes sondées puisent des renseignements sur Facebook. Les blogues, Twitter et LinkedIn obtiennent respectivement 7%, 4% et 3%

«Il est intéressant de constater que, bien qu'un nombre croissant de Canadiens aient adopté les médias sociaux pour diverses raisons, les investisseurs préfèrent encore les médias traditionnels pour trouver l'information et les conseils dont ils ont besoin, explique Viki Lazaris, présidente et chef de la direction de BMO Ligne d'action. Où que vous preniez votre information sur les investissements, soyez diligent et veillez à ce que vos sources soient fiables.»

Interrogés sur la fiabilité de ces plateformes, 61% des investisseurs canadiens disent se fier aux médias traditionnels, tandis que seulement 24% accordent leur confiance aux médias sociaux. Les nouvelles télévisées et les reportages sur le monde des affaires arrivent au premier rang avec 69%, les versions en ligne des journaux et magazines, et la radio se classent respectivement deuxième et troisième avec 55% et 48%. Par contre, en ce qui a trait aux médias sociaux, seulement 21% des participants considèrent les blogues comme une source fiable de renseignements sur les placements.

Ces résultats proviennent d'un sondage de Pollara effectué en ligne auprès de 1020 adultes canadiens, du 26 au 30 juillet 2013.

comments powered by Disqus