La référence des professionnels
des communications et du design

Bienvenue au Clark Street Mercantile

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Deux Huit Huit a réalisé l'identité visuelle de la nouvelle boutique Clark Street Mercantile.

Le commerce, qui a ouvert dans le Mile-End, à Montréal, durant l'été et qui se spécialise dans la vente d'articles de mode et d'art, a aussi fait appel au studio pour concevoir sa papeterie, son site internet et habillage des lieux. «Ce mandat n'a pas été un travail pour nous, mais plutôt l'occasion parfaite de laisser libre cours à notre imagination, explique Vincent Malo, directeur-conseil de Deux Huit Huit. Il n'y avait pas de notion de client ou d'agence, nous avons trippé ensemble. On voulait créer quelque chose d'unique, qui collerait à la peau de cet endroit unique.» 

Pour la boutique, dont la partie arrière fait également office d'espace de création, le studio a opté pour une identité unique, de son temps et pérenne, tout en représentant le mieux possible les articles et objets vendus dans l'endroit, tous sélectionnés avec un souci du détail et un respect pour le travail de l'artisan. «Dans le but de faire écho au concept de la boutique, à la qualité de ses produits et au voyage dans le temps que nous fait vivre une visite chez Clark Street Mercantile, nous avons constaté que cette identité aurait pu être conçue il y a 50 ans, donc qu'elle devait s'ancrer dans cet amalgame entre le passé et le présent.»

C'est dans les déclinaisons que l'identité prend tout son sens. Le studio s'est affairé à produire lui-même les différentes variables: sac en papier avec étampes, logo peint à la main sur les vitrines, étiquettes construites avec des ficelles, etc. «En allant chercher nous-mêmes les matériaux bruts et en construisant de nos mains les livrables pour la boutique, on voulait générer un côté particulièrement humain à l'expérience consommateur.»

Le logo, lui, a été dessiné à la main, rappelant encore les produits faits à la main vendus dans le magasin.

comments powered by Disqus