La référence des professionnels
des communications et du design

Secor fait la première synthèse du Grand Virage

Pour pouvoir perdurer, voire s'améliorer, l'industrie des communications du Québec doit afficher des ambitions d'envergure internationale. Telle est l'une des principales conclusions qui se dégagent de la synthèse du Ralliement de l'industrie, qui se tient du 12 au 14 novembre, à Montréal, dans le cadre du Grand Virage. Cette synthèse a été présentée ce matin par Carole Deniger, directrice principale de Secor.

Selon Secor, "le Québec souffre de myopie", car l'industrie des communications vit en vase clos dans un marché distinct des autres en Amérique du Nord, avec des produits peu exportables. De plus, les budgets ont de plus en plus tendance à fuir vers Toronto ou New York. (Pour plus de détails sur l'étude de Secor, cliquez ici.)

Par ailleurs, il est à noter que la séance plénière, qui doit présenter la synthèse des trois jours du Grand Virage, aura lieu à 14h, et non à 14h30 comme cela est inscrit dans le programme.

Le Grand Virage, lancé par le Publicité Club de Montréal, s'amorce avec le Ralliement de l’industrie, qui a lieu les 12, 13 et 14 novembre à l’hôtel Wyndham de Montréal.

comments powered by Disqus