La référence des professionnels
des communications et du design

L'événement Apple Worldwide Developers Conference en cinq aspects

Alexis Cornellier
The Apple Worldwide Developers Conference 2013
Le nouveau Macpro
iOS 7
OS X Mavericks
Le nouveau MacBook Air
iTunes Radio

Alexis Cornellier, formateur, consultant et technicien de Clicpomme, et coanimateur des podcasts pour MacQuébec, revient sur l'événement Apple Worldwide Developers Conference 2013.

Lundi, a commencé ce rendez-vous attendu par les fans d'Apple, mais surtout par les développeurs. Lors de la conférence d'ouverture, la firme a annoncé d'entrée de jeu ses nouveaux atouts, dont le nouveau MacBook Air et iTunes Radio.

«Apple n'est pas morte. Elle subit une concurrence plus importante que lorsqu'elle a lancé ses premiers téléphones en 2006-2007. En 2013, la compétition s'est accrue, et pour rester dans le jeu, Apple devait réaliser un changement.» Voici comment Alexis Cornellier dresse le bilan du géant de la technologie.

Il effectue une rétrospective sur les cinq innovations à retenir:

Nouveau Macpro - «La chose la plus intéressante et la plus mystérieuse en même temps, c'est le Macpro.» Selon lui, ce marché constitue une réelle occasion pour le constructeur, puisqu'il s'adresse de nouveau directement aux professionnels - qu'il avait quelque peu délaissés. En effet, mis à part de légères mises à jour l'année dernière, le processeur de l'ordinateur était resté identique depuis 2010. Or, une entreprise de ce calibre, créative en plus, ne peut pas abandonner un segment qui permet du montage vidéo ou de la création graphique. Il sera donc désormais muni des derniers processeurs Intel de la gamme Xeon.

iOS 7- «Deuxième élément sur lequel il convient de s'attarder: iOS 7. Non seulement pour les changements dans l'interface, mais pour les API (Application Programming Interface) que les développeurs vont pouvoir utiliser afin de donner naissance à des applications», juge-t-il. Si le côté très graphique, qui concurrence directement Android de Google et Windows Phone de Microsoft, semble au coeur de cette stratégie de renouveau, il ne faut pas oublier l'aspect plus technique du nouveau système d'exploitation. Aucune date n'est fixée, mais il est probable qu'on lance iOS 7 en même temps que le nouvel iPhone, en octobre.

OS X Mavericks - Le nouveau système d'exploitation OS X Mavericks est un autre incontournable. Le Mac se voit doté de nouvelles fonctionnalités en même temps qu'il subit des transformations. On peut retenir Tags (qui permet d'identifier des documents de manière à les retrouver plus facilement), de même que l'amélioration du support multiécran, du calendrier et du Finder, mais aussi et surtout de Safari et de Maps.

Nouveau MacBook Air - Dans le plus grand étonnement, Apple a dévoilé son nouveau MacBook Air, puisque Tim Cook avait annoncé à la fin de mai que la sortie des MacBook s'effectuerait seulement à la fin de 2013 ou au début de 2014. «Ce qui est intéressant, c'est l'intégration de la nouvelle technologie Haswell.» Elle utilise les nouveaux processeurs Core i5 et i7 d'Intel, ce qui augmente l'autonomie et la puissance de l'appareil. Il permettra également, en Wi-Fi, d'atteindre un débit jusqu'à trois fois plus rapide qu'avec la version précédente. Alexis Cornellier avoue par contre être étonné que la mise à jour n'affecte pas tous les MacBook Pro, auxquels on ne change rien.

iTunes Radio - Le service musical en flux continu financé par les publicités soulève des interrogations: Apple peut-elle concurrencer directement des acteurs bien ancrés sur le marché tels que Pandora, Spotify et Zik? N'est-ce pas risqué, voire une mauvaise stratégie, que de proposer des pièces gratuites lorsque le coeur de métier d'iTunes est justement la vente de ces derniers? «Le service étant gratuit et dénué de publicités pour ceux qui souscrivent déjà à iTunes Match, l'approche consiste donc à augmenter le nombre d'abonnés. C'est astucieux puisque cela permettra de fidéliser les clients tout en acquérant de nouveaux», conclut Alexis Cornellier.

comments powered by Disqus