La référence des professionnels
des communications et du design

Yahoo/Tumblr: une transaction prometteuse

Il s'agit de la première transaction d'importance depuis l'arrivée de Marissa Mayer à la tête de Yahoo!

La plateforme de blogage fondée en 2007, qui compte plus de 100 millions d'abonnés, est maintenant la propriété de Yahoo; des experts d'ici commentent cette transaction.

«Yahoo devait, tôt ou tard, rajeunir son image et mettre un premier pied dans la grande famille des réseaux sociaux, estime Philippe Cambron, gestionnaire de communauté de Ressac. Cette transaction est peu surprenante.» Même son de cloche chez TP1: «Je pourrais difficilement imaginer une meilleure acquisition pour Yahoo», estime Jan-Nicolas Vanderveken, associé et fondateur. 

Il s'agit de la première transaction majeure chez Yahoo depuis l'arrivée à sa tête de Marissa Mayer l'été passé. Rappelons que le groupe américain avait tenté l'acquisition du site de partage de vidéos français Dailymotion, mais la transaction avait été bloquée en avril dernier par le gouvernement français, actionnaire d'Orange, dont Dailymotion est la propriété. 

Conclue à 1,1 milliard$, l'acquisition de Tumblr devrait rajeunir l'auditoire de Yahoo, dont l'internaute moyen compte une dizaine d'années de plus que celui du site de microblogage.

Chez Tumblr, son fondateur David Karp assure que l'essence du site restera la même et promet à ses abonnées de ne pas ruiner la plateforme telle qu'ils la connaissent. Pour le moment, on assiste à un exode des utilisateurs, notamment vers le site concurrent WordPress, mais les spécialistes ne semblent pas s'inquiéter d'une telle migration: «La réaction avait été la même lorsque Facebook avait acheté Instagram, mais le tollé s'est vite dissipé, rappelle Jan-Nicolas Vanverdeken. Je crois que c'est ce que nous verrons avec Tumblr.»

La question demeure néanmoins sensible: afin de ne pas effaroucher les utilisateurs actuels, peu habitués à voir de la publicité sur leur plateforme de blogage, Yahoo devra déployer sa stratégie intelligemment. «Tumblr n'a pas actuellement une grande présence publicitaire et ne génère pas d'argent, pourtant son potentiel de rentabilité est grand, souligne John Pankert, stratège de TP1. Reste à voir ce qu'ils feront pour y intégrer les annonceurs. Proposer du contenu à valeur ajoutée, s'associer avec des comptes majeurs, influents? Ou alors simplement mettre de la publicité partout, ce qui risquerait de tuer la plateforme? C'est à voir.»

Nonobstant ce qu'il adviendra de Tumblr, cette récente transaction témoigne d'un engouement notoire pour ce type de sites, selon Philippe Cambron. «On observe une mutation dans les réseaux sociaux, et les plateformes de blogage sont de plus en plus populaires. Elles vont bénéficier de cette nouvelle popularité.»

comments powered by Disqus