La référence des professionnels
des communications et du design

Hommage à deux grands

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Le 8 mai, la Société des designers graphiques du Québec (SDGQ) a rendu hommage à deux grands du design graphique québécois: Marc-Henri Choko et Georges Huel. 

Ils sont ainsi devenus membres honoraires de la SDGQ, rejoignant la vingtaine d'hommes et de femmes dont la contribution marquante à l'histoire du design graphique au Québec a déjà été reconnu. Si Georges Huel a contribué à propulser le design graphique québécois dans la modernité, Marc-Henri Choko oeuvre encore aujourd'hui à le préserver, commenter et diffuser. Focus sur les grands coups de ces deux hommes.

Quatre ans avant leur tenue en 1976, Georges Huel soumettait un projet de symbole officiel pour les Jeux olympiques de Montréal. Après avoir accepté sa proposition, le comité d'organisation des Jeux olympiques a confié à Georges Huel la direction du graphisme et du design de l'événement. Secondé par Pierre-Yves Pelletier, il en a supervisé l'ensemble du programme d'identité visuelle. Cinq ans plus tard, Georges Huel a créé le nouvel emblème de la Ville de Montréal. Symbole encore actuel 30 ans plus tard, sa rosace continue de bâtir chez nous et dans le monde le capital de marque de la métropole.

Diplômé en architecture et en aménagement de l'Université de Montréal, et docteur en urbanisme de l'Université Paris VIII, Marc-Henri Choko enseigne depuis 1977 à l'École de design de l'Université du Québec à Montréal. De 1999 à 2008, il y a dirigé le Centre de design de l'Uqam, ce qui l'a amené à produire des dizaines d'expositions sur le design graphique. Auteur de nombreux ouvrages, conférencier et expert recherché par les médias, Marc-Henri Choko a collaboré à la mise sur pied de Montréal ville de design Unecso. Il siège actuellement au sein du Comité de diffusion du Conseil des arts de Montréal. Ce passionné d'affiches a également fait don d'une grande partie de sa collection aux fonds d'archives de plusieurs institutions nationales.

Pour plus d'information sur la SDGQ, cliquez ici.

comments powered by Disqus