La référence des professionnels
des communications et du design

Portfolio Night: «C'est important d'arriver confiant»

Cliquez ici pour voir toutes les photos

La 11e édition de Portfolio Night aura lieu le 22 mai prochain; Infopresse s'entretient avec Jean-François Houle et Alexandre Gadoua de Tank, agence hôtesse de la soirée.

Cet événement, qui se déroulera simultanément dans une vingtaine de villes dans le monde, devrait accueillir une cinquantaine de participants. Quelque 18 directeurs de création de différentes agences québécoises offriront leurs connaissances et leur savoir-faire l'espace d'un soir.

Après un cocktail, les participants prendront place devant chaque directeur de création. À la manière d'un speed dating, une sonnette indiquera la fin de l'entretien afin d'effectuer une rotation. Pour la première fois, les directeurs de création éliront le meilleur portfolio de la soirée. Le gagnant s'envolera à New York pour une semaine, en août, afin de se mesurer dans une compétition au meilleur de chaque ville participante.

Selon Jean-François Houle, directeur de création, il s'agit d'un événement aussi enrichissant pour les jeunes que pour les agences: «C'est d'une bonne occasion pour les directeurs de création de se rencontrer et de parler de l'industrie. Ils peuvent également dénicher de nouveaux talents. D'ailleurs, j'ai déjà engagé des personnes rencontrées lors de Portfolio Night.»

«Pour les jeunes, la soirée représente un moment propice à montrer leur portfolio et recevoir les conseils de professionnels de l'industrie, sans le souci de le déranger sur le lieu de travail», précise Alexandre Gadoua, directeur de création principal. Plusieurs auront la chance de dénicher un stage dans une agence.»

L'événement est ouvert à tous les créateurs: «Nous attendons surtout des étudiants ou des professionnels avec peu d'expérience dans différents métiers, soit en graphisme, illustration, design ou rédaction. Des gens avec des bonnes idées en somme.» Alexandre Gadoua conseille aux participants de se montrer sélectifs dans le choix des pièces qu'ils soumettront. «Je leur recommanderais de mettre uniquement les pièces dont ils sont vraiment fiers, même s'ils n'en ont que trois. Il ne faut pas non plus apporter trop de matériel, puisque les directeurs de création n'auront pas le temps de s'attarder sur chacune.»

D'après Jean-François Houle, une bonne attitude est primordiale pour se démarquer. «C'est important d'arriver confiant. J'ai souvent vu des étudiants s'excuser pour chaque pièce. S'ils ne croient pas en leur projet, mieux vaut ne pas les montrer.» Même son de cloche pour Alexandre Gadoua: «Souvent, je vois des participants qui semblent gênés ou qui ont peur de se faire démolir. Mais les directeurs de création ne sont pas là pour descendre leur travail, mais bien les aider et les amener plus loin.»

L'événement est organisé en collaboration avec Boogie Studio, M&H et Alt. Pour s'inscrire à la soirée, cliquez ici.

comments powered by Disqus