La référence des professionnels
des communications et du design

La Pastèque fête ses 15 ans

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Pour ses 15 ans, La Pastèque fête en grand avec le Musée des beaux-arts de Montréal.

Le 30 avril dernier, l'institution annonçait un partenariat avec la maison d'édition pour souligner l'apport de celle-ci dans la bande dessinée québécoise. Dans l'exposition La pastèque au musée, 15 bédéistes qui ont marqué l'éditeur s'inspireront d'une oeuvre du musée pour en créer une nouvelle. Grafika s'entretient avec Frédéric Gauthier, président de La Pastèque.

Comment a évolué le milieu depuis 15 ans?
Depuis 1998, plusieurs maisons d'édition sont apparues dans le paysage québécois. Le soutien de qualité a stimulé énormément de relève et de création ces 15 dernières années. En parallèle, les libraires ont procuré de plus en plus de place aux éditeurs québécois en soutenant les auteurs dans plusieurs événements et mises en place en succursale. Ce sont deux changements majeurs. L'autre grand changement, c'est l'espace médiatique réservé à la BD en général, particulièrement à la québécoise. On parle de nous souvent dans les médias. Il y a 15 ans, l'on était pratiquement inexistant dans le milieu journalistique québécois.

Comment les nouvelles technologies ont-elles fait évoluer la BD?
Avec les réseaux sociaux (blogues) beaucoup de bédéistes ont pu se faire connaître et se construire une forte réputation. La communauté est dynamique et tissée serrée, mais, pour l'instant, le papier reste le support de prédilection de la BD. Ce qui freine l'évolution numérique, c'est qu'il n'y a pas encore de standard. La bande dessinée s'avère un média très visuel, c'est complexe. Il n'y a pas encore de langage, et les lecteurs (fans) sont très attachés à l'objet. Il existe plusieurs formats, et pour accroître la complexité du transfert, celui-ci est souvent réfléchi en fonction du contenu.

Maintenant que vous entrez au musée, considérez-vous la BD comme un art?
On dit toujours que c'est le neuvième art, mais ce n'est pas tellement important à nos yeux. Le musée nous donne carte blanche pour cette exposition, une grande marque de confiance. Ce qui est majeur et historique c'est que la BD québécoise entre de cette façon au musée. Cette reconnaissance institutionnelle démontre la qualité du travail accompli depuis 15 ans par La Pastèque et ses auteurs.

L'exposition se tiendra du 5 novembre 2013 au 30 mars 2014. Un making of de l'événement et un livre seront aussi produits pour immortaliser le projet.

comments powered by Disqus