La référence des professionnels
des communications et du design

François Évraire: diversifier l'offre numérique de l'Empreinte

François Évraire, directeur, innovation, solutions numériques et marketing, de L'Empreinte.

Infopresse propose des portraits de jeunes professionnels de l'industrie à surveiller: cette semaine, focus sur François Évraire, directeur, innovation, solutions numériques et marketing, de L'Empreinte.

François Évraire a toujours été porté sur la technologie. «Jeune, je m'amusais à démonter des ordinateurs.» Sa carrière est à l'image de ses intérêts. Lorsqu'il est arrivé chez l'imprimeur montréalais il y a sept ans, tout restait à faire en impression numérique. Luc Janson, vice-président de l'entreprise, s'est tourné vers lui afin de développer cette offre de service. «L'Empreinte a toujours été reconnue en impression traditionnelle. Mais les propriétaires voyaient le marché évoluer rapidement, grâce aux nombreux changements technologiques et à la personnalisation des services. Il existe peu d'experts dans ce domaine au Québec, et c'est la raison pour laquelle je suis monté dans le train sans hésiter. J'avais envie de me pencher sur la question.»

François Évraire a notamment mis sur pied un service web to print - il s'agit de la conception, programmation et gestion de sites de commande en ligne pour produits imprimés. Depuis, il ne cesse de diversifier son offre numérique, entre autres avec ses services d'impression hautement personnalisée. C'est d'ailleurs sur ces derniers que l'imprimeur veut miser pour se démarquer à l'avenir.

François Évraire consacrera les prochains mois à parfaire cette nouvelle image de marque. «L'Empreinte, qui existe depuis 26 ans, est une entreprise familiale très ouverte au changement. Ils ont mis en place un plan d'organisation de la relève et j'en fais partie. J'ai trouvé ma place au sein de cette équipe et j'ai encore beaucoup à y faire.»

Retrouvez ce portrait dans le plus récent numéro du magazine Infopresse, actuellement en kiosque et offert en édition tablette.

comments powered by Disqus