La référence des professionnels
des communications et du design

Conférence Boomerang: les faiblesses des algorithmes

Kevin Slavin, entrepreneur et professeur de MIT Media Lab.

Lors de la première édition de la conférence Boomerang, Kevin Slavin, entrepreneur et professeur de MIT Media Lab, a donné une conférence sur la manière dont les algorithmes déterminent le monde contemporain.

Sa conférence s'est attardée sur les conséquences que peut entraîner l'utilisation d'algorithmes sans l'interaction de l'humain dans un processus d'idéation et de conception. 

Il a d'abord illustré ce propos en prenant l'exemple des marchés financiers. Pour déplacer une grosse quantité d'argent, la meilleure façon est de faire passer des échanges massifs pour de petites transactions insignifiantes. C'est d'ailleurs ce qu'ont fait des banques, qui ont utilisé des algorithmes, en cassant les transactions en petits morceaux pour que le marché ne les détecte pas. Kevin Slavin rappelle que le 6 mai 2010, lors du «Krach de 2:45», le Dow Jones a perdu plusieurs centaines de points en seulement quelques minutes. Aucun expert ne peut expliquer avec exactitude les raisons de cette perte de contrôle.

Le recours aux algorithmes est également présent dans la culture. Selon Netflix, 60% des films visionnés sur cette plateforme sont suggérés par un algorithme qui repose sur les locations précédentes du cinéphile. Mais le phénomène va plus loin: la firme Epagogix permet d'évaluer un film avant son tournage. Il suffit d'introduire un scénario dans l'ordinateur afin d'obtenir de l'information sur les profits qu'il devrait générer.

D'après l'expert, les algorithmes ont leur utilité, mais ils doivent tenir compte de l'interaction humaine. Il donne l'exemple de la partie d'échecs entre le meilleur joueur au monde, Garry Kasparov, et un ordinateur, ultimement remportée par l'algorithme. Mais deux joueurs amateurs et un ordinateur ont réussi à vaincre le plus fort des algorithmes.

En matière d'algorithmes, Kevin Slavin croit qu'il est irresponsable de se fier uniquement à des données pour prendre une décision ou concevoir un produit. Il privilégie l'approche de collaboration entre l'humain et les algorithmes.

comments powered by Disqus