La référence des professionnels
des communications et du design

L'AAPQ dévoile les membres du Comité de la Relève

Haut, de gauche à droite: Alexis Robin (Lg2), Stéphanie Pellicer (Palm+Havas), Issam Heddad (TP1), Jean-Hugo Filion (Cossette), Pablo Stevenson (Ressac), David Proulx (Oui Marketing), Louis-Philippe Charland (Carat)

Après avoir annoncé la création du Comité de la Relève en novembre dernier, l'Association des agences de publicité du Québec (AAPQ) en a révélé les premiers membres.

Gardant en tête les critères de représentativité de tailles d'agences, de spécialités de métiers et de styles d'entreprises, les membres du comité de sélection ont choisi sept représentants: Alexis Robin, associé et directeur, interactif, de Lg2; Stéphanie Pellicer, conseillère, stratégie et intégration de marque, de Palm+Havas; Issam Heddad, directeur de la stratégie de TP1; Jean-Hugo Filion, directeur de groupe de Cossette; Pablo Stevenson, président et fondateur de Ressac; David Proulx, président d'Oui Marketing; et Louis-Philippe Charland, stratège, interactif, de Carat. Leur mandat sera de réfléchir aux enjeux de l'industrie, d'injecter des idées originales et de les concrétiser par des projets.

«Nous avons été grandement impressionnés à la fois par la qualité et le sérieux des candidatures, et par le nombre de personnes intéressées à contribuer à notre industrie, souligne Ann Bouthillier, présidente du conseil d'administration de l'AAPQ. C'est réconfortant de constater que la relève est bien présente et, surtout, très motivée à réfléchir aux enjeux de l'industrie et à poser des gestes concrets.»
 
«Nous avons retenu les candidats en fonction de leurs complémentarités; ils ont d'ailleurs déjà démontré pouvoir être des joueurs-clés dans notre industrie, a pour sa part indiqué Jacques-Hervé Roubert, président sortant de l'AAPQ et instigateur responsable de ce comité au sein de l'AAPQ. Ils tiennent un discours inspirant, possèdent un sens du leadership marqué, tout en comprenant l'évolution de notre métier. Ce groupe n'est pas une réplique du conseil d'administration, mais une source d'idées générant des possibilités pour la génération qui nous succède en étant capable de jeter un regard constructif sur nos actions ainsi que de porter à notre attention les préoccupations de notre relève.»

Le Comité de la Relève se réunira une première fois le 5 février prochain, ce qui mettra la table pour les activités des prochains mois.

comments powered by Disqus