La référence des professionnels
des communications et du design

Lance Amstrong: est-il trop tard pour la marque?

Lance Armstrong passera aux aveux ce soir sur le réseau télévisé d'Oprah Winfrey
Luc Dupont, conférencier et professeur de l'Université d'Ottawa

Lance Armstrong passera aux aveux; Luc Dupont, auteur, conférencier et professeur de l'Université d'Ottawa analyse la stratégie de communication du cycliste déchu.

Oprah Winfrey a piloté l'entretien de 90 minutes, enregistré lundi passé. Il sera diffusé en deux temps sur la chaîne de l'animatrice, OWN, aujourd'hui et vendredi. «Armstrong a bien choisi sa courroie de transmission pour passer aux aveux, remarque Luc Dupont. Ils se rendent mutuellement service, puisqu'ils vivent tous deux actuellement un problème d'image.»

En effet, la chaîne câblée ne suscite pas le plus grand intérêt des téléspectateurs depuis son lancement en janvier 2011. Cela aurait pour effet de créer un décalage entre l'auditoire réel de cette entrevue et ce qu'elle suscitera comme réactions. «Beaucoup de gens en parleront, mais je soupçonne que très peu l'auront vue dans son intégralité. Ce qu'on va raconter de l'entretien pourrait devenir plus important que ce qu'Armstrong a effectivement dit.»

Selon Luc Dupont, le cycliste aurait tout intérêt à faire des aveux complets, sans compromis: des confessions à la pièce risqueraient d'étirer indûment le débat. Mais il n'est pas très optimiste: «J'ai un peu de difficulté à imaginer qu'Armstrong livrera des aveux complets.» Le spécialiste fait état de différents types de confessions auxquelles le cycliste pourrait recourir. Celui de l'évasion de responsabilité, où il prétendra qu'il n'avait pas le choix; celui de l'atténuation de circonstances, où il pourra plaider que tout le monde se drogue dans le sport cycliste. Lance Armstrong pourrait aussi opter pour la mesure correctrice, où il demanderait à prouver qu'il est toujours le meilleur.

Reste aussi à voir si cette entrevue exacerbera le lien, déjà tendu, entre Lance Armstrong et son ancien commanditaire Nike. Rappelons que la multinationale a abandonné son coureur en octobre dernier, après la parution d'un rapport accablant de plus de 1000 pages déposé par l'Agence américaine antidopage. Armstrong portait les couleurs de Nike depuis 1996. «Lance tentera-t-il d'incriminer, ne serait-ce que partiellement, son ancien commanditaire? Si c'est le cas, ce sera risqué par la bande pour Nike, qui, évidemment, ne peut pas répliquer instantanément.»

Lance Armstrong risque-t-il gros en allant se confier à Oprah Winfrey? Luc Dupont est catégorique: «Il n'a plus rien à perdre. Seul le niveau de reconnaissance de ses torts fera la différence. Ce n'est pas une coïncidence qu'il se confie à elle: elle est la reine de la confession, la papesse de la rédemption. Si Oprah lui donne sa bénédiction au terme de cette entrevue, il pourra aller en paix.»

Les abonnés du réseau OWN pourront visionner l'entrevue dans son intégralité ce soir et demain, à 21h. On pourra aussi la voir en ligne, en direct, sur le site web de la chaîne.

comments powered by Disqus