La référence des professionnels
des communications et du design

La France veut utiliser des montres spéciales pour mesurer l'auditoire

L'institut de recherche français Médiamétrie, qui a déjà diversifié ses activités dans la télévision par câble et par satellite, Internet et le cinéma, continue à affiner ses outils, en réfléchissant notamment à la mesure d'audience “hors domicile”. “Dans un contexte où le public se voit proposer de plus en plus d'offres et d'accès, l'audience globale des médias augmente”, a dit Jacqueline Aglietta, pdg de l'Institut de mesure d'audience, à l'issue des 9es Rencontres de Médiamétrie, à Paris.

Côté radio, Médiamétrie planche sur des “montres audiométriques”, un outil déjà utilisé en Suisse. Elles seraient portées par les personnes sondées pendant toute la journée afin de mesurer l'écoute d'une façon plus exhaustive qu'au seul domicile (radio par Internet pendant le travail, au bistrot, en vacances, etc.), indique une dépêche de l'Agence France-Presse reprise par Libération.

Mais ce chantier se heurte à des barrières financières, techniques et humaines. “Les évaluations actuelles nous conduisent à penser que les coûts prévisibles sont très importants et ne pourront pas être supportés par un seul média”, a souligné Mme Aglietta. Quant aux annonceurs, ils ne seraient pas encore prêts à piger dans leurs poches. “Il faut donc poursuivre la réflexion dans un cadre plus large, couvrant la radio mais aussi d'autres médias”, a-t-elle ajouté.

Ces montres enregistrent des sons pendant quatre secondes par minute, qui sont comparés aux émissions de centaines de radios, y compris les décrochages locaux, ce qui suppose une infrastructure importante. Le dernier obstacle est humain: on ne porte pas toujours sa montre quand on écoute la radio.

Médiamétrie vise également le grand écran, avec Cin'hebdo, qui permet aux producteurs et distributeurs d'évaluer la notoriété d'un film plusieurs semaines avant sa sortie. Du “blockbuster” hollywoodien au film confidentiel européen, Médiamétrie cherche à savoir, parmi les habitués des salles, si le nom du film leur est familier, s'ils ont une idée de l'intrigue et s'ils comptent aller le voir.

Pour Internet, Médiamétrie veut faire évoluer ses outils de mesure, en évaluant notamment le “streaming” (vidéo sur Internet) ainsi que le commerce en ligne. Enfin, il se propose de ”dresser le profil type de consommation plurimédias d'un individu”, par exemple au cours d'une journée, grâce au “mediamining” (rapprochement des bases d'informations).

comments powered by Disqus