La référence des professionnels
des communications et du design

LinkedIn: un outil performant encore trop méconnu

Didier Dubois, associé principal de HRM Groupe

Le réseau professionnel LinkedIn fait de plus en plus d'adeptes au Québec; Didier Dubois, associé principal de HRM Groupe, rappelle l'importance, pour les entreprises comme pour les candidats, de savoir se servir de cet outil encore peu exploité.

LinkedIn est un réseau d'occasions d'affaires en ligne. Quel est le taux de pénétration de cette plateforme auprès des Québécois?
Environ un million de personnes au Québec y ont un profil, soit 25% de la population active d'environ 4,4 millions d'individus. En plus, si l'on segmente par corps de métier, on remarque que dans les domaines techniques, ou dans la vente ou le marketing, le taux de pénétration est très élevé. Et en ressources humaines, cela atteint 75%.

Par contre, les gens en communications utilisent encore relativement peu LinkedIn, ce qui est surprenant, puisqu'il s'agit d'un outil de positionnement très efficace.

Quelles sont les particularités de cette plateforme?
D'abord, il s'agit d'un outil très performant, et la majorité de ses utilisateurs n'exploitent que 30% de ses fonctionnalités. Par exemple, on peut diffuser de la vidéo sur son profil ou rendre des documents accessibles à des fins de téléchargement.

Ensuite, il faut souligner la particularité de la façon de l'employer. Souvent, les membres transposent leurs habitudes de recrutement ou de publicité sur LinkedIn: pour faire de la publicité, l'on prend un message et on le diffuse de manière segmentée, au plus grand nombre possible, à l'intérieur de ce segment. Mais on oublie que LinkedIn est un réseau professionnel, donc destiné à établir des contacts avec les gens. Faire de la publicité ou diffuser des offres d'emploi, ce n'est pas suffisant. Tout un processus de séduction est nécessaire au préalable, que ce soit avec des partenaires d'affaires, des consommateurs ou des candidats. Et là-dessus, la plateforme est extrêmement performante. Elle offre une multitude d'outils pour valoriser son organisation, son produit, ses services et ses emplois auprès de son réseau. Cette dimension est elle aussi méconnue.

Quelles sont les choses à faire (ou à ne pas faire) sur une plateforme comme celle-ci?
LinkedIn est un réseau professionnel, pas un réseau social, comme Facebook. Ses membres doivent être conscients qu'ils sont dans un contexte d'affaires. Il ne faut pas confondre LinkedIn avec un site de rencontre en ligne et donc choisir une photo de profil appropriée. Idem pour le titre: par exemple, un professionnel des communications aussi musicien devrait éviter de se décrire comme «Passionné de communications et musicien à ses heures».

Mais les gens sont de plus en plus conscients de la portée professionnelle de cet outil. On assistera éventuellement à la disparition des CV dans leur vieille version. Les systèmes de gestion de candidature en entreprises commencent à permettre l'importation des données directement de la plateforme. Pour le candidat, ça simplifie le transfert des données et pour les recruteurs, ça classe les données tout de suite au bon endroit. De plus en plus, notre identité numérique passera par LinkedIn.

Didier Dubois assurera la formation Développer ses relations d'affaires avec LinkedIn le 7 décembre prochain au Campus Infopresse.

comments powered by Disqus