La référence des professionnels
des communications et du design

Coup de pouce se refait une beauté

Cliquez ici pour voir la photo agrandie
Cliquez ici pour voir la vidéo
Cliquez ici pour voir la vidéo
Cliquez ici pour voir la vidéo

Le magazine féminin Coup de pouce a fait peau neuve; Sylvie Poirier, directrice, développement des contenus pour les marques, de TC Média, fait le point.

Quel était votre mandat lorsqu'on vous a demandé de revamper Coup de pouce?
Nous avons consulté nos lectrices afin de savoir ce qu'elles voulaient. Certaines trouvaient que le magazine, dont la dernière grande refonte remonte à plusieurs années, manquait de modernisme. J'avais donc comme mandat d'actualiser son style général, de l'épurer, d'alléger la grille graphique. On m'a aussi demandé d'humaniser la publication, et c'est de là que m'est venue l'idée d'ajouter davantage de portraits en plus d'y inclure des photos pleines pages. On voulait y voir plus de visages: ceux de nos nouveaux chroniqueurs, de nos vedettes invitées et de nos lectrices, aussi.

Et du point de vue du contenu?
Nous désirions avant tout préserver la mission de Coup de pouce. J'ai veillé à ce que nos lectrices y trouvent le même contenu qu'avant, mais habillé différemment. Donc, j'ai surtout travaillé à changer le rythme du magazine et l'ordre des rubriques, qui semblaient générer une certaine confusion chez les lectrices et les annonceurs. Nous avons créé des sections très claires, qui constituent le squelette du titre et qui ont toutes été bonifiées: plus de tendances, plus de cuisine, plus de mode, etc. Le site web a connu la même refonte et nous mettons aussi beaucoup d'efforts sur la tablette numérique. Nous testons actuellement des applications, mais il était important pour nous d'élaborer une grille et une structure que nous aimions en amont.

Ces changements feront de Coup de pouce un tout cohérent et accessible, l'essence même d'un magazine de service. D'ailleurs, nous avons aussi opté pour une nouvelle signature, qui traduit bien cette idée: «La vie, en plus facile».

Qu'est-ce que ces changements apportent aux annonceurs?
L'ancienne maquette en capsules, très dynamique et colorée, créait une certaine confusion entre le texte et l'environnement publicitaire. Lecteurs et annonceurs parvenaient mal à distinguer l'un de l'autre. C'est la raison pour laquelle nous avons épuré la grille graphique. La nouvelle sobriété laisse toute la liberté aux annonceurs de proposer des publicités plus colorées, plus chargées. De plus, le nouveau découpage en sections les favorise, car ils ont davantage de facilité à s'imaginer dans l'une d'elles.

comments powered by Disqus