La référence des professionnels
des communications et du design

Advertising Week 2012: coup d'oeil sur la semaine à venir

Accédez au programme complet de l'événement

New York - L'édition 2012 de l'événement Advertising Week, plus important rassemblement publicitaire et médiatique aux États-Unis, s'ouvre à New York aujourd'hui: tour d'horizon du programme, avec quelques tendances qui semblent dominer les présentations et panels.

Mutations et fusion des genres: comme c'est le cas depuis quelques années lors des événements du genre, entre autres les Lions de Cannes, les sujets abordés touchent autant à la réalité des agences et des annonceurs qu'à celles des médias et, encore plus, des médias sociaux. Les titres et quelques détails sur certains séminaires en donnent déjà une idée: Give to get: building brand through service innovation,  avec entre autres Tom Sullivan, président de l'agence Vitro, Angel Anderson, directeur de l'agence CP+B, et Nick Parish, du magazine Contagious; Beyond storytelling: storybuilding, avec notamment Ray Wert, du magazine en ligne Gawker, et Kevin Proudfoot, de Google Creative Lab.

Les nouveaux modèles d'agence, la créativité en entreprise et l'avenir des médias font aussi partie des sujets abordés. Et des dirigeants de toutes les plateformes de réseaux sociaux, qu'il s'agisse de Google, Facebook ou YouTube, sont amplement présents.

Politique, économie, ethnies: Le programme d'Advertising Week donne aussi un aperçu des sujets sur l'écran radar aux États-Unis. En l'occurrence, la prochaine course à la présidence, avec un panel intitulé The truth about politics, qui comprend des représentants de l'agence McCann-Erickson, de l'organisation Pew Research Center et du New York Times; et Politics, Pop Culture and Digital Disruption, présenté par NBC. Il sera aussi question, bien sûr, de la situation économique, même si elle émerge moins qu'on pourrait s'y attendre: un seul séminaire (Recovery? What recovery?), aborde le sujet directement. Intéressant de noter, par ailleurs, à quel point les marchés ethniques constituent un sujet de préoccupation. Quelques titres: A multicultural view in a multi-screen world: a deep dive into hispanic marketing; She's gonna have it: Black Women, their mindset and their motivationsArrival of English-language dominant hispanics; the storm before the calm.

La présence québécoise: Une cinquantaine de publicitaires issus d'agences québécoises seront à New York, à la suite d'une initiative mise sur pied par l'Association des agences de publicité du Québec (AAPQ), pour inciter les dirigeants et acteurs-clés à assister à l'événement. Pas forcément pour faire de la promotion ou du démarchage pour les agences québécoises, comme ces dernières années, mais, ainsi que l'expliquait la directrice générale de l'AAPQ, pour «favoriser l'accessibilité à de la formation et à du contenu de haut niveau». Les participants québécois assisteront d'ailleurs à un cocktail mardi soir, à la résidence officielle de la Délégation générale du Québec à New York.

D'autre part, plusieurs publicitaires québécois, ou dont les entreprises ont des ramifications québécoises, seront présents dans des séminaires et panels. Justin Kingsley et Kristian Manchester, de Sid Lee Montréal, présenteront les opérations qu'ils ont pilotées pour Adidas dans le cadre de la commandite des Jeux olympiques de Londres. Philippe Meunier, le chef de la création de Sid Lee, fait partie des Monster Judges des prix Tomorrow, qui présenteront leur vision des stratégies les plus innovatrices et qui préfigurent les tendances à venir. Will Travis, associé principal et pdg de Sid Lee États-Unis, participera à la table ronde de Wired sur l'innovation. Taxi, agence internationale située à New York mais aux racines montréalaises, occupe aussi une bonne place dans la programmation: Paul Lavoie, president et fondateur, prendra part à pas moins de quatre événements, dont une présentation intitulée Obliterating boundaries, et au panel Leadership Collective, un programme développé en association avec Advertising Age pour aider les entreprises à développer leur créativité. Par ailleurs Jane Hope, cofondatrice de Taxi, sera de la présentation Why design is the future of advertising.

comments powered by Disqus