La référence des professionnels
des communications et du design

MBAM: jeunes mécènes recherchés

Le microsite du Cercle est signé Marc-Antoine Jacques

Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) a maintenant son Cercle des jeunes philanthropes (CJP), une initiative qu'on lancera le 2 octobre dans le cadre d'un premier événement, le dévernissage de l'exposition Tom Wesselmann.

Le CJP voudrait contribuer à assurer la relève philanthropique et donner le goût à ses jeunes mécènes, de 25-45 ans et issus de divers horizons, de donner à l'institution. «Souvent, les gens veulent s'engager, mais ils ignorent comment s'y prendre», rapporte Danielle Champagne, directrice de la Fondation du MBAM, qui a noté chez les jeunes un regain d'intérêt pour la philanthropie ces trois dernières années.

L'activité de lancement du Cercle consiste en un dévernissage de l'exposition de Tom Wesselmann, qui prendra fin le 7 octobre prochain. Les jeunes philanthropes seront invités à une soirée festive où ils auront l'occasion de visiter l'exposition et d'y rencontrer le commissaire, en plus d'en apprendre davantage sur les motifs artistiques de l'artiste.

«L'idée était de ne pas organiser que des activités sociales, note Danielle Champagne. Il y aura toujours une part de réseautage dans nos événements, mais les jeunes veulent aussi s'engager et apprendre sur les arts visuels, rencontrer des gens du milieu, des mentors en philanthropie. Nos activités vont essayer d'atteindre tous ces objectifs. C'est ce que nous avons nommé l'édu-tainment», un mot-valise formé d'éducation et entertainment. Un dévernissage sera organisé à la fin de chacune des expositions. De plus, des causeries auront lieu au cours de l'année. Les membres pourront y rencontrer des conservateurs, artistes, collectionneurs ou philanthropes.      
 
Le CJP s'est doté d'une équipe de bénévoles qui soutient ses activités. Son microsite, signé Marc-Antoine Jacques et David Mongeau-Petitpas, fait partie de son plan de communication. On y trouve entre autres le logo du CJP, qui prend la forme d'un mandala aux couleurs du MABM et qui évoluera à mesure que le groupe de jeunes mécènes grossira. De plus, le MBAM mettra à profit les réseaux sociaux pour promouvoir les activités du Cercle. Cette stratégie se voudrait à l'image, associative, de la communauté de jeunes philanthropes que le MBAM cherche à créer.

Tous les profits des événements seront versés à la Fondation du Musée des beaux-arts de Montréal.

comments powered by Disqus