La référence des professionnels
des communications et du design

Personnalisation des médias: transparence, contexte et pertinence

De gauche à droite: Arnaud Granata des Éditions Infopresse, Danick Archambault d'Astral, Mathieu Péloquin de TC Média, Michael Reha de Newad, Stéphane Le Gal de The Gazette, Patrick Beauduin de Radio-Canada et Nicolas Daveau-Garneau de Google

Tous médias confondus, les experts d'ici s'entendent pour dire que la personnalisation constitue une tendance déterminante dans le paysage médiatique et technologique, mais tous pointent les défis auxquels ils doivent faire face pour l'appliquer correctement.

Appelés à commenter, lors du RDV_Média, les façons d'appréhender la personnalisation des médias au Québec, six experts d'ici se sont entretenus avec Arnaud Granata, vice-président et directeur des contenus des Éditions Infopresse: Danick Archambault, directeur général, marketing, d'Astral TV Plus, Mathieu Péloquin, vice-président, marketing et marketing numérique, de TC Média, Michael Reha, président et chef de la direction de Newad, Stéphane Le Gal, vice-président, ventes et marketing, de The Gazette, Patrick Beauduin, directeur général de la radio de Radio-Canada, et Nicolas Daveau-Garneau, directeur général de Google au Québec.

Nicolas Daveau-Garneau a rappelé d'entrée de jeu qu'un des principaux freins à la personnalisation en ligne est la faible présence des entreprises québécoises sur le web par rapport à l'engagement des Canadiens, qui passent 25% plus de temps sur internet que les Américains. «Une fois cela dit, il faut identifier trois types de personnalisation: en fonction des données personnelles, du contexte et des recommandations.»

Patrick Beauduin a pour sa part expliqué que la personnalisation n'était possible que si les consommateurs consentaient à livrer certaines données personnelles. Sur cet aspect, tous les intervenants étaient d'avis que la transparence des entreprises était nécessaire afin de rassurer les utilisateurs.

Autres sujets traités: la valeur ajoutée créée par les animateurs, présentateurs et journalistes sur les réseaux sociaux, les avenues qu'offrira bientôt la télévision connectée, la pertinence non émoussée des communications de masse pour bâtir une image marque et l'importance majeure d'être pertinent et contextuel.

Un constat unanime: la personnalisation s'avère un enjeu des plus complexes, notamment en ce qui touche à la gestion et à l'exploitation des données.

Retrouvez un résumé complet de cette table ronde dans le numéro de novembre du magazine Infopresse, qui consacrera un dossier à la personnalisation des médias.

Le RDV_Média, une initiative des Éditions Infopresse et du Conseil des directeurs médias du Québec, est présenté par Atedra, en collaboration avec Postmedia Network, Astral, BBM, Radio-Canada, La Presse, TC Média, TV5, UB Média et Zoom Média.

comments powered by Disqus