La référence des professionnels
des communications et du design

La phobie de l'anthrax entraîne une baisse des ventes du National Inquirer

Craignant contracter la maladie de l'anthrax en touchant au papier des journaux, nombre de lecteurs américains n'achètent plus certaines des publications d'American Media, dont le National Inquirer, le Star et le Sun, selon le magazine Advertising Age. Il y a quelques semaines, des employés des bureaux de l'éditeur, situé en Floride, ont en effet contracté la maladie après avoir ouvert un colis contaminé.

Le président et chef de la direction, David Pecker, a contacté le centre de contrôle et de prévention d'Atlanta pour lui demander d'émettre un avis afin de rassurer la population, notamment en indiquant qu'il est impossible de contracter la maladie par simple toucher.

comments powered by Disqus