La référence des professionnels
des communications et du design

«L'affaire» Lance Armstrong du point de vue des RP

Pierre Tessier, associé principal de Communications Infrarouge

Radié à vie du cyclisme professionnel par l'Agence américaine antidopage, Lance Armstrong a aussi été déchu de ses sept victoires au Tour de France; Infopresse a demandé à Pierre Tessier, associé principal de Communications Infrarouge, quels impacts ce scandale pourrait avoir sur Livestrong, sa fondation contre le cancer.

Après avoir pris connaissance de la décision de l'Agence américaine antidopage, Lance Armstrong a publié une lettre dans laquelle il annonçait vouloir «abandonner le combat». Que pensez-vous de sa réaction?
Sa déclaration est, selon moi, très habile, car elle laisse planer un doute raisonnable qui peut lui être très bénéfique. Bien souvent, on conseille aux entreprises d'avouer leur culpabilité pour ensuite pouvoir passer à autre chose. Dans ce cas, il a voulu limiter les dégâts et cela semble porter ses fruits. Lorsqu'on observe les commentaires publiés de partout, l'on se rend compte que les avis sont très partagés. Il est vu par certains comme un tricheur, mais beaucoup le considèrent encore comme un dieu.

Pourquoi ce scandale n'a-t-il pas eu davantage d'impact sur l'idée que les gens se font de lui?
Lance Armstrong jouit d'un énorme capital sympathie. Sa fondation a rapporté des millions de dollars à la recherche contre le cancer et il a écrit un livre qui a inspiré de nombreuses personnes. Comparées à tout cela, les accusations de dopage ne semblent pas faire pencher la balance. Les choses auraient probablement été différentes si son comportement hors du milieu sportif avait été lui aussi condamnable, comme ça a par exemple été le cas pour Tiger Woods.

Sa fondation, Livestrong, devrait-elle toutefois prendre ses distances?
Stratégiquement, elle aurait tout intérêt à le faire. Elle devrait déplacer le focus sur d'autres survivants et mettre d'autres visages de l'avant. Au moins durant un temps. Mais elle ne devrait pas le faire de façon publique et définitive. D'ailleurs, aucun commanditaire ne s'est retiré.
 
Pierre Tessier donnera, le 2 octobre prochain, une formation en relations publiques sur le thème Prévoir, planifier et gérer une crise dans le cadre du Campus Infopresse. Consultez le programme complet pour plus d'information et pour vous inscrire.

comments powered by Disqus